Zone du Hellu, Lezennes

Ghesquières s’engage durablement dans les économies d’énergie

Publié dans l'édition Nord N. 8823 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Entre 500 et 650 tonnes de papier consommées par mois, un milliard d’enveloppes produites chaque année, 80 salariés sur un site de 12 000 m2… Spécialisée dans l’impression, la transformation et la commercialisation d’enveloppes, l’entreprise Ghesquières fait figure de résistante dans ce secteur d’activité. Depuis sa création par Bernard Ghesquières en 1936, la PME imprime et transforme du papier, uniquement des enveloppes publicitaires et imprimées. Certes, elle a pu connaître un pic à 130 salariés en 2005 et des années records liées au succès des entreprises de vente par correspondance, mais, aujourd’hui, le marché reste malheureusement atone, rattrapé par la force des e-mailings. Un constat sur lequel Vincent De Barba, ex-directeur commercial devenu directeur général en août 2016, ne veut pas s’apitoyer : «Le papier reste un complément de la publicité dématérialisée. Nos clients sont la VAD, les annonceurs, le secteur de la cosmétique, les agences de marketing direct ou les organismes caritatifs. Notre entreprise se repositionne constamment.» France, Benelux, Angleterre, Suisse, Allemagne… Ghesquières réalise 13,5 M€ de chiffre d’affaires, dont 20% à l’export.

40 000 € pour récompenser son management de l’énergie. Début février, l’ATEE (Association technique énergie environnement) a remis la première prime du programme PRO-SMEn (programme national d’information et d’action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique, ndlr) à l’entreprise lezennoise pour ses bonnes pratiques : arrêt des différents équipements et des éclairages, nouvelles méthodes de démarrage et de réglage des process, opérations de maintenance préventive… «L’ensemble des certifications et des labels que nous avons reçus entrent dans une stratégie de développement de l’entreprise à trois ans. Nos clients sont attentifs aux démarches de développement durable. L’ensemble des salariés y est sensibilisé. Le poste ‘énergie’ est lourd dans notre marché, c’est une nécessité de le maîtriser», exprime Vincent De Barba. Avec ce chèque de 40 000 €, les projets ne manquent pas, comme l’explique Anne-Paule David, responsable achats et QSE : «Nous prévoyons la modernisation de la centrale de déchets des matières premières – nous produisons 1 700 t de déchets chaque année ! –, afin de prélever l’air ambiant pour le restituer dans l’entrepôt logistique, mais aussi des solutions de comptage des machines.» Résultat, en quelques mois, l’entreprise a réalisé 8% d’économies sur sa consommation électrique (-4,8%) et de gaz (-50%) pour mille enveloppes imprimées. Si la réception de ce chèque permettra à l’entreprise de poursuivre ses efforts, elle l’inscrit aussi dans un véritable changement de stratégie et d’état d’esprit, tant au niveau des salariés que de la direction. Depuis mars 2015, Vincent de Barba a inscrit Ghesquières dans un système de management intégré très poussé avec l’obtention des trois certificats ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001.

D.R.
Vincent De Barba dirige, depuis août 2016, cette PME de 80 salariés.

D.R.

Ghesquières produit entre 4 et 5 millions d'enveloppes chaque jour.