Mille Arepas, première expérience de crowfunding dans le Ternois

Il était une fois le Venezuela…

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9630 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le projet d’Antonio et Anna a séduit les partenaires locaux de la création d’entreprise.

Respectivement architecte et avocat, Anna et Antonio Frazzini ont dû quitter  le Venezuela pour des raisons de sécurité en 2015. Le couple et ses deux enfants ont trouvé refuge en France et plus particulièrement dans le Ternois. «Mon père était originaire de France. Ma famille s’était exilée au Venezuela dans la première partie du XXe siècle», explique Anna  Frazzini. Ce retour aux sources s’est effectuée de manière forcée et pour le couple pas question de tergiverser au niveau professionnel : «On ne veut pas être une charge pour la société et nous ne voulons pas profiter des aides de l’État», précisent Anna et Antonio.  Ainsi, il y a quelques mois, ils ont décidé de créer une activité traiteur proposant des spécialités vénézuéliennes et le projet, mûrissant, ils ont choisi de développer un food-truck.  C’est ainsi qu’est né le concept Mille Arepas.       

Manuelle et artiste dans l’âme, Anna Frazzini est passionnée par la cuisine. Elle avoue adorer pouvoir créer des plats savoureux et colorés. «Ça m’amuse beaucoup et je suis fière de pouvoir le faire partager. Via ce nouveau projet de vie, je suis très heureuse de faire découvrir la gastronomie vénézuélienne avec toute la chaleur et la convivialité qui caractérise notre belle famille !», insiste-t-elle.

Son mari l’a bien sûr suivie à 100% dans cette aventure : «Au Venezuela, j’ai géré pendant quatre ans un restaurant en plus de mon métier d’avocat. Je suis heureux de me replonger dans un tel projet ici, en France.»

Des recettes savoureuses. Ils ont été accompagnés par Initiative Ternois-Artois-7 Vallées qui a eu pour ce projet un véritable coup de cœur. «Le dossier a touché de nombreux partenaires et les bonnes volontés se sont mobilisées. Un crowfunding a été lancé pour que le couple puisse acheter un véhicule et une remorque. C’est la première expérience de financement participatif que nous menons sur le Ternois», indique André Genelle, directeur de la plate-forme d’initiative  locale.

Le financement participatif a été engagé via la plate-forme « Propulsons ! », qui finance des projets solidaires et de proximité.

Il reste quelques deniers à glaner avant que le food-truck puisse commencer à fonctionner et que les époux Frazzini puissent ainsi diversifier leur activité. Ils ont déjà affiné leur stratégie et trouvé différents sites d’implantation, le rayonnement sera régional. Parallèlement, ils ont peaufiné leurs plats et recettes. «On a testé les plats au Carré de Ramecourt avec des bénévoles», ajoute Anna. Mille Arepas ne badine pas avec la qualité et l’entreprise propose des produits frais faits maison sans gluten, avec peu de graisses. Les gens peuvent les déguster sur place, dans leur voiture ou chez eux. La cuisine vénézuélienne est inspirée à la fois de la cuisine de son histoire, mais aussi de la cuisine française, italienne, africaine… De quoi aiguiser les appétits.