PUBLICITÉ ET COMMUNICATION

Publiceo part à la conquête de nouveaux clients professionnels

Publié dans l'édition Nord N. N°9630 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Jessie Delsol a créé Publiceo en se basant sur son expérience professionnelle et surtout avec une bonne dose de bon sens.

Créée en 2008 par Jessie Delsol, Publiceo est une agence specialisée dans la fourniture et la personnalisation d’objets publicitaires. Elle se démarque par un regard résolument tourne vers les nouvelles technologies, notamment le numérique. Un atout et une différence que la gérante met en avant depuis plusieurs années.

S’il y a bien un domaine dans lequel il y a pléthore d’acteurs, c’est bien celui de la communication. Il en existe des centaines en région, des milliers en France et en Europe. Dans un marché très concurrentiel, il est donc assez difficile de se démarquer et seuls les meilleurs tirent leur épingle du jeu. Pourtant, c’est dans ce domaine d’activité que Jessie Delsol a décidé d’oeuvrer. “J’ai créé une petite agence de communication indépendante baptisée Publiceo, il y a huit ans”, indique la dirigeante lensoise. Huit ans, un âge de maturité pour son activité, pourtant elle n’était pas destinée à travailler dans ce marché : “Après avoir passé un bac pro vente, spécialité logistique et transport, j’ai commencé à travailler à l’usine. Au bout de cinq années, j’ai arrêté, j’avais compris que je ne voulais pas travailler toute ma vie dans ce secteur d’activité.” La jeune femme reprend alors des études, elle passe un BTS assistante de direction et travaille ensuite durant huit années comme assistante commerciale dans une agence de publicité du Douaisis. Seulement, lasse d’exécuter des tâches et suite à une série de désaccords avec la direction de l’entreprise, elle décide de prendre son envol. “C’est à ce moment-là que j’ai eu l’idée de créer ma propre entreprise. J’ai analysé la situation et décidé de me lancer sur le marché des particuliers et des artisans, qui n’ont pas des besoins importants”, développe-t-elle. Grâce à son expérience dans le domaine de la communication, la création de Publiceo est facilitée. Jessie Delsol a d’ailleurs pu obtenir de l’aide financière de plusieurs organismes.

Une offre très diversifiée

 Afin de se différencier de la concurrence, la petite agence de communication par l’objet propose un catalogue de 185 produits personnalisés et personnalisables. Exposés dans le showroom ouvert il y a un peu plus de deux ans, en février 2015, “les produits sont personnalisables dans des délais très cours : quelques jours dans la majorité des cas, une à deux semaines pour des demandes spécifiques”, résume la jeune femme. 60% du chiffre d’affaires sont réalisés avec les particuliers et les associations, le reste concerne le monde des entreprises. Le pourcentage représenté par les particuliers prouve que Jessie Delsol a réussi à fidéliser ses clients en leur apportant un service sur mesure et de qualité. Aujourd’hui, elle cherche cependant à convaincre un plus grand nombre d’entreprises, car “il s’agit de clients plus importants, faisant de plus grosses commandes”, justifie-t-elle. Pour garder un coup d’avance sur ses concurrents, elle a investi 25 000 euros dans un parc machines lui permettant de réaliser toutes sortes de tâches : sérigraphie, broderie, numérique, tampographie, gravure laser, gravure 3D, embossage, UV LED, sublimation, doming epoxy, permavision, impression digitale, flocage, flexographie…

Enfin, Publiceo vend également des produits sur le Web par l’intermédiaire de son site de vente en ligne mescadeauxphotos. com. Afin de mieux se faire connaître et toucher un plus grand nombre de clients, elle est également très active sur les réseaux sociaux. Une manière de soigner son image tout en restant à l’écoute des envies de ses clients. Dans un avenir plus ou moins proche, Mme Delsol souhaite embaucher un salarié pour la seconder. Son objectif : doubler son chiffre d’affaires sur cinq ans et accroître son rayon d’action à toute la région des Hautde- France (ndlr : pour l’instant, sa zone de chalandise s’étend sur un rayon de 80 kilomètres autour de Lens). Pour mener à bien son projet, tout au long de l’année 2017, elle participera d’ailleurs à des salons.