Le salon agricole Terres en fête à Arras

Un prochain rendez-vous du 8 au 10 juin 2018

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9630 par

Le 12e salon agricole Terres en fête, le premier au nord de la France, qui s’est tenu aux portes d’Arrasn à Tilloy-les-Mofflainesn du 3 au 6 juin 2016, avait fermé ses portes avec 65 000 visiteurs comptabilisés. Jean-Bernard Bayard, président de Terres en fête et de la chambre d’agriculture du Nord − Pas-de-Calais, accompagné de Rodrigue Przymenski, du Comité de promotion Nord − Pas- de-Calais, ont souhaité rencontrer les partenaires pour faire un bilan et surtout recueillir leurs observations et idées pour la prochaine, annoncée du 8 au 10 juin 2018 sur le même site.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Une édition 2016 satisfaisante. L’inauguration officielle de Terres en Fête s’était tenue en compagnie de nombreux responsables d’entreprises, de groupements et d’associations, d’élus locaux et régionaux qui ont arpenté les allées du salon durant tout un après-midi avant les interventions officielles. Pôles animal, machinisme ou organisations agricoles, chacun a pu prendre la mesure de la pluralité et de la diversité de l’agriculture du Nord − Pas-de-Calais et y rencontrer les acteurs de la profession.

Véritable moment d’échange et de convivialité, Terres en fête a su s’adapter aux conditions climatiques et proposer un accueil de qualité aux visiteurs, paille et sciure en renfort dans les allées du site. Avec plus de 400 exposants répartis sur 20 hectares en différents pôles, l’événement est l’une des plus grandes manifestations agricoles de France. Elle a permis aux professionnels du monde agricole et au grand public de se rencontrer autour d’animations aussi bien ludiques que pédagogiques. Le vendredi 3 juin, 5 500 enfants issus des écoles de tout le Nord − Pas-de-Calais sont venus arpenter les sentiers du salon et découvrir l’univers de l’agriculture. Avec l’innovation, l’emploi était le thème majeur de cette 12e édition de Terres en fête.

 

Des partenaires dans les starting-blocks pour 2018. D’une façon assez générale, les retours sont satisfaisants, avec naturellement des observations d’ajustements ici ou là. Les thèmes proposés de l’innovation et l’emploi furent très appréciés et méritent probablement une continuité et une réflexion sur le choix du ou des prochains thèmes. Il ressort un attachement très fort des PME/TPE à la valorisation des petites entreprises par rapport aux «grands». Leur attente est d’être plus «repérables» encore, à travers des espaces visibles ou autres aménagements à définir. La question récurrente d’une journée des professionnels, et donc avec la contrainte d’une journée supplémentaire (le jeudi par exemple), reste posée, car la mise en œuvre est problématique pour certains exposants. À la question «verrons-nous la Picardie représentée en 2018 ?», rien ne semble s’y opposer : Terres en fête a connu dans le passé des éditions en partenariat avec la chambre d’agriculture de Picardie. Le thème de la diversification à la ferme (produits fermiers, hébergement gîtes ou chambres d’hôtes, accueil à la ferme, etc.) mérite un positionnement adapté au sein du salon.

Pour le moment, il est difficile d’accueillir plus d’exposants sur le site, toute une nouvelle réflexion doit être engagée à nouveau sur les accès et les flux, l’optimisation des opérations de montage-démontage, la signalétique, etc. «C’est un peu la rançon de la gloire», comme l’exprime Jean-Bernard Bayard sous forme de boutade.

 

Encadré :

Quelques chiffres clés de l’édition 2016

• 65 000 visiteurs (70 000 en 2014)

• 5 500 enfants et 800 accompagnants

• 419 exposants

D.R.

Jean-Bernard Bayard, président de Terres en fête et de la chambre d'agriculture du Nord - Pas-de-Calais, et Rodrigue Przymenski, du Comité régional de promotion de la Chambre d’agriculture, ont présenté le bilan de Terres en fête 2016.