Le groupe d'exploitation du tunnel sous la manche a publié son résultat trimestriel

Eurotunnel continue de battre des records

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9636 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Eurotunnel bat encore des records d’affluence et son chiffre d’affaires progresse de nouveau au premier trimestre 2017. Jacques Gounon, président-directeur général du groupe Eurotunnel, commente : «Au premier trimestre 2017, Groupe Eurotunnel apporte une nouvelle fois la preuve de sa faculté à générer de la croissance. Nous réaffirmons notre confiance dans notre capacité à réaliser notre plan stratégique 2020.» La confiance, Jacques Gounon peut l’avoir : +1% de progression à 231,8 millions d’euros. À titre indicatif, l’an dernier, le groupe réalisait un chiffre d’affaires de 229,3 millions d’euros au premier trimestre. Le chiffre d’affaires des navettes Eurotunnel subit une légère baisse, à 130,8 millions d’euros (pour 131,1 millions d’euros au premier trimestre 2016), alors que le réseau ferroviaire prend +4%, à 68,9 millions d’euros (66,2 millions d’euros l’an dernier). Au total, le chiffre d’affaires de la liaison fixe augmente de 2,7 millions d’euros et augmente de 1%. Europorte, de son côté, se stabilise à hauteur de 28,9 millions d’euros (29,1 millions d’euros l’an dernier à la même période). La baisse de 300 000 euros est à relier à la «crise céréalière» selon le groupe Eurotunnel. Cette crise «affecte sensiblement ses activités de traction et de commission de transport sur le segment», fait valoir le groupe.

Transport de marchandises : Eurotunnel reste solide. Le trafic de marchandises par train a explosé au premier trimestre 2017 par rapport au premier trimestre 2016. De 265 041 tonnes de marchandises transitées par le tunnel, le groupe Eurotunnel est passé à 308 725 tonnes. Ce qui représente une hausse de 16%. En revanche, le transport par camion a légèrement baissé (-0,2%, de 410 729 véhicules à 409 856) par rapport à l’an dernier. Le groupe commente : «Dans un contexte de forte concurrence avec le retour à un fonctionnement normal du port de Calais, Eurotunnel a confirmé sa place de premier acteur du marché, avec 38,9% de part de marché au premier trimestre 2017, et poursuit sur une dynamique solide.»

Voyageurs : ça baisse. Le nombre de trains dédiés au transport de marchandise a lui aussi explosé : +23% au premier trimestre 2017 par rapport à la même période en 2016. Le transport de voyageurs en voiture, lui, a baissé de 7%, de 501 871 à 466 562 voitures. Les autocars ont évolué de 2%, avec 200 véhicules en plus par rapport au premier trimestre 2016. Le transport de voyageurs, selon Eurotunnel, «est pénalisé par un effet calendaire fortement défavorable avec, cette année, la tenue du week-end de Pâques, fort générateur de trafic pour les véhicules de tourisme, au mois d’avril alors qu’il s’était déroulé au mois de mars l’année dernière. La part de marché voitures du Shuttle croît à 62,4% au premier trimestre 2017 après un record en février à plus de 64%». Pour ce qui est du transport de voyageurs en TGV, le groupe d’exploitation du tunnel sous la Manche met en avant un record au niveau des réservations pour le week-end de Pâques.