Orange présente ses innovations au Show Hello

Le mobile, nouvel outil de service bancaire ?

Publié dans l'édition Nord N. 8829 par

C’est presque devenu un rituel pour les entreprises de télécoms. Une fois par an, elles présentent leurs innovations à l’occasion d’un show. Le 20 avril dernier, Stéphane Richard, président-directeur général d’Orange, en a fait l’exercice devant un millier de décideurs, partenaires industriels et journalistes.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Pour cette cinquième édition, le PDG d’Orange a fait salle comble à Paris. L’occasion pour Stéphane Richard de présenter la diversification du groupe en lançant Orange Bank, une nouvelle offre bancaire 100% mobile. «La rupture technologique nous invite à penser une nouvelle ère. Orange Bank a été pensé par des experts du numérique. 100% des opérations seront réalisables sur l’application», explique le PDG. Si l’ouverture d’un compte sera possible d’une agence, elle le sera aussi depuis le mobile, pour les accros du numérique comme pour les moins aguerris. Paiement mobile, envoi d’argent par SMS, mise à jour instantanée du solde, blocage temporaire de la carte bancaire ou encore un conseiller virtuel disponible 24h/24 et 7 jours/7, Orange Bank a tout misé sur le mobile, nouvelle interface privilégiée du client avec ses comptes. Lancée auprès des collaborateurs d’Orange le 15 mai prochain, l’offre le sera auprès du grand public le 6 juillet.

Un centre en région. Dans les Hauts-de-France, Amiens accueillera un centre dédié avec l’embauche prévue de plusieurs dizaines de personnes, comme l’explique Fabienne Dulac, directrice exécutive Orange France (et ancienne directrice opérationnelle Nord –Pas-de-Calais/Picardie/Champagne-Ardennes de 2011 à 2013) : «Nous avions déjà une expérience depuis plus de cinq ans avec les 30 millions de clients d’Orange Money en Afrique. Les clients s’approprient leur mobile pour de nouveaux usages.» Mais cette diversification, Orange a préféré la faire en s’adossant à un professionnel du secteur : Groupama Banque, qui détient 35% du capital d’Orange Bank (le reste appartenant à l’opérateur historique). Au total, 500 salariés, à la fois de Groupama et d’Orange, et une centaine de recrutements sont prévus pour les deux sièges d’Amiens et de Montreuil, en région parisienne. «Les agences Orange ne seront pas des agences bancaires, même si elles ont un rôle dans Orange Bank, puisque les vendeurs pourront présenter l’offre et ouvrir des comptes. 140 boutiques auront un corner dédié, dont la boutique lilloise rue Neuve. On compte 30 millions de clients mobiles en France, 60% ont un smartphone. Il n’y a pas besoin d’être un accro aux nouvelles technologies pour utiliser Orange Bank», poursuit Fabienne Dulac. D’ici fin 2017, Orange Bank proposera des crédits à la consommation, des crédits immobiliers et des assurances, avec un objectif de 400 000 clients d’ici juillet 2018 et de 2 millions à terme.

Un environnement toujours plus connecté. Autre innovation présentée par Stéphane Richard : Djingo, un assistant virtuel multiservice qui permet d’interagir avec tous les contenus et services de l’écosystème d’Orange, que ce soit pour naviguer sur sa télé, piloter sa maison connectée ou même envoyer des tweets ! Mais aussi la digitalisation de la Livebox, qui transférera une partie des services et fonctionnalités de la box vers des serveurs distants dans le réseau, que ce soit pour les particuliers ou les professionnels. L’opérateur historique compte plus de 2 millions de clients professionnels, dont 43 000 entreprises de plus de 50 salariés et 240 grandes entreprises.

© Laurent Chamussy SIPA Orange

Il sera possible de payer indifféremment avec sa carte ou son mobile.