Un corps de ferme réhabilité en institut de beauté

Les Bains de Grace, une invitation au calme et à la détente

Publié dans l'édition Nord N. 8831 par

Il suffit d’entrer dans cette propriété au charme préservé pour se sentir immédiatement enveloppé dans une bulle de bien-être. Il y a quatre ans, Grace Caron réinventait cet espace préservé, dans un ancien corps de ferme du XVIIe siècle, pour en faire un institut de beauté haut de gamme, uniquement accessible sur réservation et privatisation.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Elle l’avoue elle-même. L’idée de la création de l’institut Les Bains de Grace est «tout une histoire». «Ma fille voulait faire des études d’esthétique. C’est ce que j’aurais aimé faire : transmettre la douceur et le bien-être», explique la propriétaire des lieux. Alors, quand sa fille lui expose ses projets, elle saute sur l’occasion. Déjà à la tête de deux restaurants à Villeneuve d’Ascq et à Lille, d’une agence immobilière, mais aussi d’un hôtel au mont Ventoux, Grace Caron est, le moins que l’on puisse dire, une chef d’entreprise aguerrie. Elle tombe rapidement sous le charme de cet ancien corps de ferme, dans le quartier du Quesne à Marcq-en-Barœul. «C’était une ruine, avec de nombreux arbres, des rosiers et de la pelouse. Le lieu m’a tout de suite inspirée. J’ai proposé à ma fille de construire un spa dans cette maison pour qu’elle puisse exercer sa passion, les devis étaient signés. Mais elle était partie  au mont Ventoux gérer l’hôtel, elle a rencontré son futur mari et n’est jamais revenue ! Comme j’avais toujours rêvé de travailler dans l’esthétique, j’ai suivi une formation et je me suis dit que c’était l’occasion de me lancer !» se rappelle Grace Caron. Trois ans de travaux et une embauche plus tard, ouvrent Les Bains de Grace, composés de deux gîtes (50 m2 et 150 m2) et d’un spa de 350 m2. Grace Caron développe rapidement l’aquabike, devenu très prisé des clients, pour une «remise en forme totale». Hammam, sauna, jacuzzi, soins de beauté et piscine… Grace Caron ne manque pas de projets. D’anciens box à chevaux, au cœur de la propriété, devraient bientôt devenir de nouveaux espaces de bien-être. «J’aimerais trouver un thème par box ou louer des espaces pour des professions libérales.» L’institut compte cinq coachs sportifs, qui dispensent les 36 cours hebdomadaires, et deux esthéticiennes. Il est possible de privatiser le lieu, entre 2 et 15 personnes. Les Bains de Grace sont une parenthèse de calme et de douceur, où le temps ne semble plus avoir d’importance.

D.R.

Parmi les clients de Grace Caron, une clientèle business, mais aussi des Espagnols, des Portugais ou encore des Chinois.