Salon Made In Hainaut à Wallers-Arenberg

Pragmatisme, business et convivialité

Publié dans l'édition Nord N. 8832 par

Après un jour et demi de salon, Olivier Delattre, directeur du pôle développement économique et emploi de la CAPH (communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut), constatait la progression du nombre des exposants : 150 en 2013, 228 en 2015 et cette fois-ci dans les 280/300… Avec une belle représentation du Hainaut et de ses «grands comptes». Quant aux visiteurs, il les estimait plus nombreux et arrivés souvent plus tôt.

D.R.

Le vendredi, les tables rondes mettaient à l'honneur le Vietnam.

 

Pour lui, les objectifs recherchés étaient déjà atteints : «Ici, on vient pour redynamiser ses réseaux, poser des jalons pour l’avenir. Le relationnel est différent, les échanges sont plus détendus.» Il précise au passage que la Communauté d’agglomération et son agence considèrent les exposants comme des «clients  : «Ils paient pour être là, on vise par conséquent leur satisfaction.» D’où le pragmatisme et la convivialité de ce rendez-vous, le seul du genre au nord de Paris.

Cette année, l’international a été mis à l’honneur à l’occasion de tables rondes. Pays représentés : le Hainaut belge et le Benelux, l’Algérie et le Vietnam. Il s’agissait de dégager des opportunités et d’écouter des retours d’expériences. Le BTP, l’aménagement urbain, la logistique, le tourisme font partie des domaines très concernés.

Dans les allées du salon, on a aussi parlé du marketing territorial. A ce sujet, le classement des sites miniers à l’UNESCO, instance mondialement connue, peut être un atout économique pour les territoires du Hainaut et des Hauts-de-France.

Ci-contre deux témoignages d’entreprises.