À Béthune, le Cercle des femmes dirigeantes a repris ses activités

Promouvoir l’initiative au féminin

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9636 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Les membres du Cercle féminin se sont retrouvés avec grand plaisir après une année blanche.

Artois initiative dispose de plusieurs cordes à son arc. La plateforme d’initiative locale accompagne les créateurs et repreneurs d’activités via des prêts d’honneur, elle gère plusieurs centre d’affaires pour le compte de la Communauté d’agglomération Béthune Bruay Artois Lys romane mais elle encourage également l’entrepreneuriat au féminin. Dans cet esprit, elle a lancé en 2013 un club de dirigeants féminins qui s’appelle le Cercle des femmes. Dans un arrondissement où 30% des créateurs d’entreprises sont issus de la gent féminise, un tel projet trouvait tout son sens. 

Certes il existe des clubs mixtes mais bien souvent on constatait, lors de rencontres, que les femmes se mettent souvent en retrait. Le Cercle des femmes a été conçu par Céline Delansay, directrice adjointe d’Artois initiative avec une volonté claire : «  Nous voulions proposer un espace  afin que les dames puissent prendre du recul par rapport à leur activité quotidienne. Ainsi, elles peuvent  rompre avec l’isolement, recueillir des conseils et bénéficier de l’expérience des autres. Ce lieu d’échanges sert aussi à se constituer un réseau. On organise régulièrement des réunions à thème, à la demande des adhérentes. On peut aussi imaginer, au gré des discussions et des affinités, des collaborations futures ou l’émergence de projets de mutualisation.»

Journée de l’initiative au féminin. Le Cercle plait et fonctionne à merveille. Seulement, en 2016, il avait cessé son activité faute de financement. En 2017, Artois initiative a relancé la dynamique et le 28 mars dernier, le club a redémarré au centre Fleming de Béthune. Pour cet événement, pas moins de 44 femmes ont répondu à l’invitation. «Il existait une attente réelle. En jetant un œil sur la liste des participantes, on est frappé par la richesse et la diversité du tissu économique local. Les femmes sont présentes sur tous les champs d’activités, l’artisanat, les services, le commerce mais aussi sur le domaine de l’Economie sociale et solidaire», relève Céline Delansay.

Pour ce « come-back », les échanges se sont effectuées en petits groupes, puis les tables ont tourné. Ce temps d’échanges a permis à chacune de se présenter. Le Cercle devrait désormais reprendre une activité classique et les dirigeantes devraient se revoir chaque trimestre autour d’un thème qu’elles auront choisi, des intervenants animant les débats.

Par ailleurs, Artois initiative caresse l’ambition de programmer une journée de l’initiative au féminin. Cette opération devrait voir le jour cet automne et elle s’inscrirait dans le cadre du dispositif la Fabrique à entreprendre. Elle permettrait de valoriser les cheffes d’entreprise mais surtout d’encourager la gent féminine à oser et à se lancer dans la création d’activité. « On va co-construire ce projet avec les dirigeantes du Cercle », confie Céline Delansay. Le projet sera surement évoqué lors de la prochaine rencontre, programmée le 24 avril au Bookafé à Bruay-la-Buissière.