Hôtellerie

Quand des corons deviennent hôtel de luxe

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9638 par
ACT'Studio

Le projet consiste à ouvrir un hôtel de standing au sein d'anciens logements miniers de la cité 9 de Lens.

Il s’agit d’un projet qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. Depuis un peu plus de cinq années, le bailleur social Maisons & Cités évoque la transformation d’anciens logements miniers en un hôtel 4 étoiles de 52 chambres.
Maisons & Cités est le premier bailleur social de la région Hauts-de-France, il gère un parc de 63 000 logements, essentiellement des logements miniers. Esprit de France, filiale du groupe Lebon, est quant à elle une chaîne hôtelière à la tête d’hôtels et demeures empreints d’art et d’histoire.
«Après une longue phase de réflexion et de tractations avec les entreprises spécialisées dans la gestion d’établissements hors du commun, le projet est entré dans une phase active», soulignait Dominique Soyer, directeur général de Maisons & Cités, lors de la présentation du projet. Selon lui, le rôle d’un bailleur social «n’est pas uniquement de louer et de vendre des logements, mais de participer pleinement à la vie économique de son environnement».
L’établissement hôtelier sera installé en lieu et place d’un coron de la cité 9, juste en face du Louvre-Lens. Il s’agira du premier hôtel 4 étoiles de la ville de Lens ; 26 logements de mineurs, dont certains étaient encore occupés il y a à peine une année, seront complètement transformés pour accueillir un ensemble de 52 chambres.
L’établissement comportera également une brasserie-restaurant (70 places assises), qui proposera des plats traditionnels du Nord, un bar, un spa, ainsi que plusieurs espaces de détente. D’autres bâtiments vont également être créés : quatre salles de séminaires pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes. À terme, 25 emplois seront créés et réservés en priorité aux Lensois.

ACT'Studio

Les façades et les toitures des logements sont classées par l'UNESCO. Elles seront donc conservées dans leur état actuel.

80 € la nuit UNESCO. Situé au cœur du périmètre UNESCO, le nouvel ensemble hôtelier fait le pari d’amener des touristes au cœur des corons du bassin minier. Reste qu’une opération de ce type n’est pas simple à réaliser, car «l’ensemble des façades est classé, il est impossible d’y toucher. Les travaux concerneront donc l’aménagement intérieur et l’arrière des anciennes maisons de mineurs. Les murs et la toiture des corons seront conservés dans leur intégralité», poursuivait Dominique Soyer.
Dans le cadre de ce projet, c’est la Mission Louvre Lens tourisme qui a supporté le financement des études préalables et conceptuelles. La rénovation sera gérée par le cabinet d’architecture MAES, responsable de la transformation de l’ancien hôpital du Hainaut à Lille, devenu un hôtel 5 étoiles. Le groupe Maisons & Cités fera réaliser les travaux et Esprit de France gérera l’hôtel via un bail commercial. Le montant global de l’opération a été estimé à 8,5 millions d’euros.
Ce nouvel équipement s’inscrit pleinement dans la stratégie touristique et les valeurs de ALL (Autour du Louvre Lens), destination internationale émergente et reconnue au titre des contrats de destination touristique par le ministère des Affaires étrangères et la DGE.
Le prix d’une chambre se situera autour de 80 euros, le but étant de capter une clientèle touristique cherchant du haut de gamme à des prix abordables. Une fois ce projet réalisé, les pouvoirs publics espèrent attirer d’autres hôteliers haut de gamme sur le Lensois, afin d’accueillir les nombreux visiteurs du Louvre-Lens.