Faire émerger des projets d’entreprises

« Start-up de territoire » : le collectif au service de l’emploi

Publié dans l'édition Nord N. 8832 par

D’un brainstorming collectif, faire émerger des projets entrepreneuriaux. C’est l’objectif de «Start-up de territoire», une expérimentation portée par un collectif de sept acteurs, qui se déroule pour la première fois en Hauts-de-France, le 1er juin prochain au Stab Vélodrome de Roubaix.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Et si les citoyens participaient ensemble à des projets d’entreprises visant à créer de l’emploi ? En mettant le territoire en dynamique, Christophe Chevalier, à l’initiative du concept à Romans-sur-Isère, a depuis essaimé en France. Lons-le-Saunier, Figeac, Strasbourg, Bordeaux, Marseille et depuis peu à Lille, sous la houlette de Thierry Cardinael, coprésident du Club E6. Depuis début avril – date de la première réunion lilloise –, 230 bénévoles identifient les enjeux du territoire régional : agriculture/alimentation, vivre ensemble, habitat, mobilité, innovation/culture, environnement, santé, entreprendre et éducation/formation. Le 1er juin, de 18h à minuit, des groupes de citoyens volontaires ainsi que des entrepreneurs et des experts se formeront donc autour de ces différents thèmes – Thierry Cardinael espère 1 000 participants – pour faire émerger des «projets à fort impact économique et social». «Les citoyens viendront sans carte de visite, sans CV, mais simplement parce qu’ils ont envie de créer des solutions pour une vie plus facile», explique Thierry Cardinael. Les projets nés de cette soirée seront accompagnés pendant 18 à 24 mois par des structures d’accompagnement, des chefs d’entreprise du Club E6, des clusters ou encore des pôles, histoire de ne pas laisser les bonnes initiatives à l’abandon mais bien de générer de l’économie et de créer de l’emploi. L’objectif est ambitieux : créer 250 emplois d’ici trois ans. Loin d’être seul dans le projet, Thierry Cardinael s’est appuyé sur l’expertise de partenaires régionaux : NFID, CCI Grand Lille, Eurasanté, EuraTechnologies, le Mouvement des entrepreneurs sociaux, le Crédit mutuel Nord Europe, le vélodrome couvert régional Jean-Stablinski, la Fondation Immochan, la MEL et la Région. 20 projets seront pitchés ce soir-là devant les différents partenaires.

Une réussite. Depuis sa création, h »Start-up de territoire » a déjà vu émerger plus de 35 projets en France (et fédère 3 500 personnes), comme la location de toits pour y installer des panneaux solaires, une conserverie regroupant des producteurs et maraîchers qui, ensemble, vendent des bocaux ou encore la structuration d’une filière autour de l’utilisation du marc de café en cosmétique. Au-delà des traditionnelles soirées de networking, « Start-up de territoire » veut impliquer les citoyens dans leur écosystème, pour mettre l’intelligence collective au profit de l’économie et de l’emploi.

 

Inscription obligatoire sur www.startupdeterritoire-lille.fr.

D.R.

Les différents partenaires entourent Thierry Cardinael, coordinateur du projet à Lille.