BRASSERIE CASTELAIN

Une page se tourne au pays de la Ch’ti

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9639 par

Nouvelle gamme et nouveau visage, la transition se prépare à la brasserie Castelain. Cette institution bientôt centenaire s’apprête à changer de dirigeant, avec le départ annoncé d’Annick Castelain, à qui succédera, à la fin de l’année, son neveu Nicolas Castelain. En 90 ans d’existence, c’était cette année la première fois que la Brasserie Castelain, entreprise […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Après avoir participé au lancement de la nouvelle gamme de la brasserie, Nicolas Castelain va prendre la succession de sa tante à la tête de l'entreprise.

Nouvelle gamme et nouveau visage, la transition se prépare à la brasserie Castelain. Cette institution bientôt centenaire s’apprête à changer de dirigeant, avec le départ annoncé d’Annick Castelain, à qui succédera, à la fin de l’année, son neveu Nicolas Castelain.

En 90 ans d’existence, c’était cette année la première fois que la Brasserie Castelain, entreprise pourtant emblématique du territoire, était récompensée lors des Trophées de l’industrie. Une cérémonie au cours de laquelle la brasserie a remporté le prix du Crédit agricole, ainsi le prix “Coup de cœur” du cabinet Grant Thornton. Des récompenses et des louanges qu’Annick Castelain, la dirigeante, a reçues avec beaucoup de fierté. Il faut dire que les compliments sur la capacité d’innovation de la PME presque centenaire sont plus que mérités : c’est en effet son audace qui lui a permis de survivre dans un contexte parfois difficile, assure Annick Castelain. “La brasserie a été créée à une époque où chaque village de la région avait la sienne. On en comptait environ 2 000 dans le Nord – Pas-de-Calais. Très peu ont survécu : quand mes parents ont racheté la brasserie en 1966, on n’en comptait déjà plus qu’une cinquantaine. Et dans les années 80, nous n’étions plus que vingt. Si nous avons pu nous maintenir, c’est grâce à notre produit phare, la Ch’ti, que nous avons développé en 1979 et qui reste une valeur sûre encore aujourd’hui. On l’oublie souvent, mais à cette époque, on trouvait surtout des bières légères, des bières de soif. La Ch’ti est une vraie bière de dégustation, plus forte, avec plus de malt, plus de houblon, vieillie plus longtemps… Elle a plu tout de suite, dans la région mais aussi au-delà, en France et à l’étranger… On arrive même à en vendre en Belgique, ça n’est pas rien !”

15% à l’export. Le succès de la Ch’ti s’est suivi d’autres innovations, comme la Jade en 1986, la première bière bio française, dont la gamme s’est étoffée d’une bière sans gluten et, tout récemment, d’une bière blanche. Des produits originaux qui ont vite trouvé leur public, en France et à l’étranger : la PME de 35 salariés, basée à Bénifontaine (62), affiche 12 M€ de chiffre d’affaires par an, un chiffre “en hausse régulière et importante”, dont 15% est réalisé à l’export, de l’Europe à l’Argentine ou la Chine.

Nouvelle gamme premium. Solidement appuyée sur son produit phare, la Ch’ti, Castelain continue donc d’innover. Pour ses 90 ans, l’entreprise vient d’ailleurs de lancer une toute nouvelle gamme de bières “premium”, la Castelain. Une gamme de bières plus complexes, issues d’un assemblage différent de matières premières, mise au point par Nicolas Castelain, le neveu de l’actuelle dirigeante, qui travaille depuis dix ans à ses côtés. C’est lui qui sera appelé à reprendre le flambeau de l’entreprise familiale à la fin de l’année. Avec ces nouveaux produits, plus raffinés dans les goûts comme dans la présentation, avec une bouteille plus élégante que la classique Ch’ti, Castelain entend bien répondre à la demande d’un marché en pleine effervescence. Et en demande de produits nouveaux, aux arômes plus complexes. “Le marché de la bière est en plein renouveau, il est très dynamique et diversifié, sourit Annick Castelain. Dans la région, on est de nouveau une cinquantaine de brasseries, c’est à nouveau très vivant. Et du côté des consommateurs, on constate qu’ils sont en demande de nouveaux produits. Ils aiment découvrir de nouvelles bières, les faire goûter à leurs amis… La bière est un produit très traditionnel, mais qui se réinvente sans cesse.” 90 ans ou pas, il y a fort à parier que Castelain n’a pas fini de surprendre les amateurs de bière.