La Finarde à Arras

Des distinctions au Mondial du fromage

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9645 par

Du 11 au 13 juin, a eu lieu à Tours la 3e édition du Mondial du fromage et des produits laitiers. L’événement rassemblait 170 professionnels (producteurs, affineurs, distributeurs, etc.) de 12 pays, dont le Japon, la Chine, Israël ou le Brésil. La qualité des échanges et des produits exposés fait de ce salon un rendez-vous professionnel international incontournable.

Quatre entreprises de trois départements des Hauts-de-France ont représenté dignement le territoire (cf. encadré) et ont obtenu quatorze médailles au concours produits qui mettait en compétition plus de 600 fromages et produits laitiers du monde entier. La Finarde, affineur à la citadelle d’Arras, s’y est à nouveau distingué en s’octroyant six médailles.

 

Une moisson de médailles pour La Finarde. Trois médailles d’argent ont distingué le maroilles de garde (100 jours d’affinage), fermier, au lait cru bien sûr ; la mimolette au lait cru, fabrication artisanale dans la région (affinage d’un an environ dans les caves de La Finarde dans la citadelle) ; et le graviera agraphon, une petite appellation de Thessalie (en Grèce) dont La Finarde a l’exclusivité à l’import, un fromage à pâte cuite au lait de brebis et de chèvre (affinage 4 mois dans la zone de production et 8 autres dans les caves de La Finarde). Une médaille d’or est attribuée au hollande VSOP (un an d’affinage environ dans les caves de la citadelle). Deux médailles «super gold» – quinze pour les 640 produits présentés cette année – sont revenues à un gouda VSOP (un an d’affinage environ dans les caves de la citadelle) et à un «très vieux vieux-lille», fabrication fermière au lait cru dans l’Avesnois (6 mois d’affinage selon un procédé exclusif).

Il faut ajouter deux autres d’argent, obtenues pour des affinages expérimentaux de fromages artisanaux brésiliens réalisés dans les caves de La Finarde à la demande de l’association de défense des petits producteurs de fromage au lait cru du Minas Gerais. En effet, des milliers de fermiers et artisans de cette région cherchent en France un appui pour améliorer la qualité de leurs fromages et faire changer la législation locale leur interdisant de diffuser normalement leur production. Jean-François Dubois, fromager dirigeant de La Finarde, s’est déclaré «heureux et fier de contribuer à ce formidable projet de coopération et de développement».

 

Une continuité dans l’excellence. Après deux médailles en 2013 et six en 2015, c’est une  confirmation de l’estime portée par la profession fromagère pour le travail de cette petite maison d’affinage installée depuis bientôt cinq ans à la citadelle d’Arras. Ce fromager se donne pour mission de proposer des affinages de grande tradition par leur méthode et leur durée, mais qui étaient tombés en désuétude ou avaient disparu. D’ailleurs, comme l’indiquait Jean-François Dubois, «le stand de La Finarde n’a pas désempli pendant les trois jours du salon et s’est honoré de la présence de nombreux fromagers, affineurs, grossistes, de France, de Belgique, d’Allemagne, d’Italie, du Portugal, de Suisse, etc., jusqu’au Japon et à la Chine», Parmi eux, certains des plus respectés, piliers de l’histoire de la profession, Meilleurs Ouvriers de France, champion de Belgique, ont dégusté l’ensemble de la gamme et manifesté un réel intérêt pour des produits dont ils ont souligné «le caractère unique et la valeur singulière». Ce fut le cas de Luc Callebaut et Nathalie Vanhaver, sacrée meilleure fromagère du monde 2017, fromagers à Oudenaarde, ville jumelée avec Arras.

 

Encadré :

Les entreprises régionales au  Mondial du fromage et des produits laitiers

. Affinord, grossiste basé à Amiens, a été distingué pour ses créations exclusives de beurre et yaourts aromatisés.

. La Ferme du Pont des loups, producteur fermier de Saint-Aubin en Avesnois, pour son maroilles et ses autres fabrications de spécialités originales.

. La Finarde, fromager affineur sur les marchés d’Arras et Lille, dont les caves sont à la citadelle d’Arras, pour ses affinages de fromages régionaux mais pas que (il y avait de la Grèce et… du Brésil).

. La Fromagerie Sainte-Godeleine de Wierre-Effroy dans le Boulonnais, atelier artisanal bien connu pour ses créations, dont les noms évoquent avec autant de bonheur le bon lait comme les embruns de la Côte d’Opale.

D.R.

Jean-François Dubois, fromager affineur, présente avec satisfaction dans ses caves de la citadelle d’Arras ses produis primés.