Techniday 2017

Des innovations pour une agriculture plus moderne et responsable

Publié dans l'édition Nord N. 8840 par
ACT'Studio

Recherche et développement : l'agriculture bénéficie des dernières innovations pour se développer.

En 2014, la coopérative Unéal, qui souhaitait partager le résultat de ses recherches et innovation avec ses adhérents, a eu l’idée de créer une manifestation de grande envergure. «Cela faisait plus de dix ans que nous menions des recherches en agriculture de précision. Nous sommes d’ailleurs des pionniers dans ce domaine», présente Françoise-Emmanuelle Boussinesq, directrice opérationnelle de la coopérative Unéal.
L’idée d’organiser des rencontres techniques est alors proposée aux adhérents, de manière à pouvoir diffuser à plus grande échelle l’ensemble des résultats des différentes recherches. Le succès est immédiat. Depuis, cette journée technique, baptisée Techniday et organisée chaque année, rassemble des agriculteurs, des étudiants et des professionnels de l’agroalimentaire sur la plate-forme technique de Vermelles.
Parfaitement rodée, la manifestation accueille chaque année de plus en plus de visiteurs et fait même naître des vocations. Parmi les visiteurs, des curieux, mais surtout une majorité d’agriculteurs venus chercher des idées sur ce salon grandeur nature qui entre parfaitement dans les missions de la coopérative.
Plus de 2 000 agriculteurs de la région ont participé à l’édition 2017, avec une centaine d’ateliers en productions animales et végétales. Et Françoise-Emmanuelle Boussinesq de préciser :  «La coopérative a également mis l’accent sur les technologies connectées avec, à la clé, une réduction de la consommation d’intrants qui peut aller jusqu’à 50% en fonction des cultures et de la climatologie.»

ACT'Studio

Des micro-parcelles permettent de constituer une véritable base de données.

Aller plus loin. Depuis quatre années, la coopérative Unéal a ouvert une plate-forme de tests à Vermelles, dans le Pas-de-Calais, au cœur des Hauts-de-France. Cette plate-forme, mise en place avec la collaboration de deux agriculteurs et de la CUMA La Verloossoise (cette structure met à la disposition des agriculteurs du matériel d’exploitation), permet de faire des essais sur les cultures, d’aller plus loin dans l’étude des sols et d’expérimenter des techniques innovantes. «Nous disposons d’un véritable laboratoire grandeur nature de plusieurs hectares, sur lequel nous produisons du colza, de la pomme de terre, du maïs ou encore des betteraves», souligne la directrice opérationnelle.
A l’échelle de la région, la coopérative dispose de 130 000 hectares de tests, répartis en 5 000 micro-parcelles, ainsi que 12 fermes expérimentales. «Ces laboratoires permettent d’alimenter des outils d’aide à la décision et permettent d’obtenir des retours et surtout un historique précis. Les données collectées sont ensuite compilées dans une grosse base de données et permettent de construire des modèles. C’est la plus riche dans ce domaine», poursuit la directrice opérationnelle.
Afin de pouvoir continuer ses expérimentations, la coopérative est à la recherche de sites similaires à celui de Vermelles. «La plate-forme de Vermelles doit logiquement fermer dans une année. Nous avons entamé des discussions pour la conserver plus longtemps et continuer notre travail de compilation de données.»

ACT'Studio

Sur la plate-forme de Vermelles, des tests sont menés sur les cultures de blé, de betterave, de colza, de maïs et de pomme de terre.

Unéal. La coopérative Unéal est la maison mère du groupe Advitam, un acteur économique majeur à l’échelle des Hauts-de-France. Première coopérative céréalière de la grande région, elle emploie 398 collaborateurs et est présente sur 150 sites. La coopérative Unéal a pour mission de promouvoir une agriculture plus responsable et moderne pour renforcer l’excellence de l’agriculture régionale. «Nous sommes aujourd’hui la cinquième coopérative céréalière à l’échelle nationale, nous rassemblons plus de 6 000 adhérents et disposons d’un savoir-faire reconnu dans la valorisation des céréales», rappelle Françoise-Emmanuelle Boussinesq.
Pour cela, elle entretient des relations privilégiées avec les agriculteurs de la région en les aidant à trouver des revenus complémentaires en valorisant leurs productions. «Nous les accompagnons dans l’évolution de leur métier grâce à une offre de produits et de services innovants ‘différenciants’ et à forte valeur ajoutée en production végétale et animale.»
A titre d’exemple, la coopérative aide, dans le cadre de la démarche Pomuna, les adhérents à se lancer dans la culture de la pomme de terre avec un accompagnement technique de la parcelle jusque la récolte. «Dans les mois à venir, nous proposerons à nos adhérents des débouchés en restauration collective, grâce à un partenariat avec le groupe Charlet, spécialisé dans la distribution de produits frais auprès du commerce de détail et en restauration collective», conclut la directrice opérationnelle.
Les agriculteurs peuvent compter sur un support technique et administratif et pleinement se consacrer à leur métier. Les projets et les idées de développement ne manquent donc pas et permettent d’avoir une filière toujours plus forte.

Encadré :

Développement d’un réseau de stations météo connectées


La coopérative Unéal a développé un partenariat stratégique avec la start-up lilloise Sencrop, en développant un réseau de stations météo connectées, maillant l’ensemble du territoire du Nord – Pas-de-Calais, grâce à des capteurs.
Associée à l’outil d’aide à la décision d’Arvalis, la solution Sencrop permet de détecter l’apparition de maladies comme le mildiou sur la pomme de terre et de le traiter à l’échelle ultra-locale de la parcelle.
Dans le cadre de ce partenariat, la coopérative propose la solution Sencrop en abonnement ou à l’achat ; 15 adhérents l’ont d’ores et déjà adoptée et possèdent dorénavant des données météo propres à leurs parcelles. Ces données sont consultables en temps réel sur smartphone et partageables, par exemple, avec les propriétaires des parcelles voisines.