4e édition du Digital IN-Pulse au siège de Région

Huawei accompagne des start-up régionales à l’international

Publié dans l'édition Nord N. 8838 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le troisième fabricant mondial de smartphones a lancé en 2014 le concours Digital IN-Pulse, en partenariat avec la French Tech, Business France et le Comité Richelieu1. Destiné à «promouvoir l’écosystème français», ce programme de soutien à l’innovation fédère une trentaine de personnalités du numérique chargées de sélectionner les entreprises les plus innovantes. Cette année, les entreprises ont planché sur le thème des smart cities. Six ont été présélectionnées en Hauts-de-France (sur une trentaine de dossiers présentés) : Jooxter, Mapwize, Partnering Robotics, Atsuko, Seaclick et Citymagine. À la clé : 40 000 € de dotations pour le premier lauréat, 15 000 € pour le second, ainsi qu’un voyage d’affaires en Chine.

Améliorer le confort de vie. Objets connectés, transports intelligents, énergies nouvelles, services innovants au cœur des villes, cette quatrième édition a voulu mettre en avant les innovations qui feront de la transformation numérique un atout de vie meilleure pour les générations de demain. Cette année, Citymagine s’est vu remettre le premier prix pour sa maintenance prédictive des infrastructures par des images tridimensionnelles calibrées permettant d’obtenir un état des lieux rapide, économique et exhaustif d’un réseau, d’une industrie, d’un parc immobilier ou d’une métropole. Par images à 360°, il est possible de géolocaliser l’inventaire des équipements d’une commune, d’en repérer les défauts et de permettre aux élus d’optimiser leurs dépenses. Le second prix a été remis à Partnering Robotics pour son robot doté d’une intelligence artificielle française. «Il améliore la qualité de l’air et le débarrasse de 99,95% des polluants, allergènes, bactéries, virus et odeurs», explique son fondateur Ramesh Caussy. Citymagine et Partnering Robotics rencontreront, lors de leur voyage d’affaires, les équipes techniques d’Huawei à Shenzhen (Chine), feront des pitchs devant des investisseurs et rencontreront les équipes de la French Tech en Chine. Le géant chinois − 8,3% des parts de marché en France, n°3 en Europe sur les serveurs professionnels – a signé un accord-cadre avec la Région en août 2016, pour encourager le développement de l’écosystème numérique et travaille déjà en test avec la Ville de Valenciennes. D’autres axes de collaboration sont en cours avec Saint-Quentin, Amiens et Lille.

  1. Association française des entreprises d’innovation et de croissance, qui agit pour la promotion d’un écosystème favorable aux TPE, PME et ETI innovantes.
    D.R.

    La remise des prix au siège de Région.