Intervention du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, lors du congrès national de Jeunes Agriculteurs

«La France a besoin d’une agriculture forte»

Publié dans l'édition Nord N. 8838 par

Renouvellement des générations, future PAC, gestion des risques, filières, modernisation… Tous les fondamentaux ont été abordés durant ces trois jours de congrès, et évoqués avec le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, qui avait accepté l’invitation de JA.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Jacques Mézart avait répondu présent à l'invitation de JA.

À quelques jours des échéances législatives, le ministre, tenu au droit de réserve, était présent à Dunkerque, à l’occasion de leur 51e congrès national, pour échanger avec les agriculteurs autour de la question des risques. «C’est un sujet important aujourd’hui, qui le sera encore plus demain, confirmait Jacques Mézart. Il faut aller plus loin et renforcer la protection de nos exploitations, permettre aux agriculteurs de disposer d’une palette d’outils efficaces, attractifs et qui répondent à vos besoins. Il nous faut définir une stratégie globale, ensemble, pour également renforcer le conseil, la formation et la communication sur la gestion des risques, encourager les démarches préventives… C’est un dossier fondamental pour les années à venir», ajoutait ce dernier.

Action forte du gouvernement. Jacques Mézart a également profité de son passage pour rassurer les JA sur les échanges à venir avec le nouveau gouvernement. «Ma présence à ce congrès est pour le gouvernement un signe d’attachement à ce que vous faites. La volonté du gouvernement est d’avoir une action forte en ce qui concerne l’agriculture», poursuivait le ministre. Et de développer : «Je connais, en tant qu’élu, les difficultés qui sont les vôtres, les contraintes économiques, foncières, climatiques, sanitaires, etc. Je connais aussi votre énergie et la passion que vous avez pour ce métier que vous avez choisi d’exercer. Et donc je veux que dans ce pays, on respecte les agriculteurs, ce qu’ils sont, ce qu’ils font. Et que l’on prenne conscience que ce sont les agriculteurs qui savent mieux que personne ce dont ils ont besoin pour développer l’agriculture, et qu’ils n’ont pas besoin des conseils d’intellectuels qui n’ont jamais mis les pieds sur le terrain… Comptez sur moi pour défendre notre agriculture avec conviction et passion. Ce ne sera pas toujours facile, nous ne serons pas toujours d’accord, mais je peux vous assurer que vous avez un ministre à votre écoute. La France a besoin d’une agriculture forte et nous avons le devoir d’améliorer la situation», concluait le représentant du gouvernement, non sans avoir annoncé au préalable le déblocage d’une enveloppe de 5 milliards d’euros et le lancement, cet été, des Etats Généraux de l’alimentation qui traiteront notamment de la question de la filière et de celle du juste prix.

 

 

EN BREF 

Créé en 1957, Jeunes Agriculteurs est un syndicat agricole dédié aux agriculteurs de moins de 35 ans. Représenté à travers 14 structures régionales et 95 structures départementales, le syndicat compte 50 000 adhérents dans son réseau. Sa vocation est d’assurer le renouvellement des générations en agriculture en facilitant les conditions d’accès au métier et en assurant des perspectives de long terme.