Mobilier tactile

Le point de vente, lieu d’immersion virtuelle grâce à Taktus

Publié dans l'édition Nord N. 8839 par

Visiter un appartement du bout des doigts, choisir la couleur de sa voiture en effleurant un écran… En mixant les technologies aux usages de marketing et de communication, Taktus rend les outils digitaux intelligents, à base de technologie tactile et de reconnaissance d’objet.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Que ce soit dans les points de vente ou les lieux destinés à accueillir du public, les tables tactiles ont pris place à côté des brochures touristiques et autres consommables. Un changement dans la manière de consommer qu’Alexandre Equoy et Alexandra Lecat, cofondateurs de l’entreprise Taktus, ont anticipé dès la création en juin 2012. «Les tables tactiles commençaient à percer, mais la technologie n’était pas encore au rendez-vous. Nous allons plus loin que la digitalisation du point de vente, nous proposons de réimaginer le parcours client», explique Alexandra Lecat. Retail, automobile, immobilier, événementiel… la start-up travaille avec les grands noms régionaux et nationaux comme Citroën, DS, Suzuki, Leroy Merlin, Nacarat, etc. Et vient d’ailleurs de voir un travail acharné de deux ans porter ses fruits : PSA Retail s’est associé à Taktus pour le lancement de sa première concession 2.0, inaugurée en avril dernier et réunissant les marques Peugeot, Citroën et DS. Le configurateur 3D conçu et développé par Taktus propose de choisir, en un geste de la main, la couleur de la carrosserie, les matériaux intérieurs, les finitions, et permet aussi d’ouvrir le coffre, de zoomer sur les jantes… Le résultat est projeté en temps réel sur grand écran grâce à des images 3D photoréalistes. Une immersion immédiate pour le consommateur qui répond aussi à un autre positionnement de la marque automobile : pouvoir être en centre-ville grâce à une surface de vente réduite de deux tiers… «La table est un objet convivial, on peut se retrouver autour pour échanger», ajoute Alexandra Lecat.

Savoir-faire, design et ergonomie. En région, Taktus a conçu la visite d’un appartement témoin à Lille pour le compte de Nacarat, filiale de promotion immobilière du groupe de BTP Rabot Dutilleul. L’entreprise s’est rapprochée de son voisin de bureau, V-Cult, spécialisé dans la réalité virtuelle, pour associer à la table tactile un casque de réalité virtuelle, le HTC Vive. Il suffit au client de toucher une pièce pour y pénétrer, à lui ensuite de la personnaliser à partir d’échantillons de parquets, de sols ou de papiers peints en les posant directement sur la table. Simple et intuitive, cette expérience immersive est proposée à Lille (au 2, bd Carnot), mais aussi dans d’autres agences à Paris, Bordeaux et Toulouse. En région, Taktus a également équipé la médiathèque de Berck-sur-Mer et l’office de tourisme de Lens-Liévin. Elle est aussi en cours de test sur une table tactile couplée à un casque de réalité augmentée dans un EHPAD. «Nous voulons créer une nouvelle expérience différenciante à l’utilisateur. La concurrence du e-commerce est forte, il faut capter le client dans le point de vente et le faire rester», poursuit la cofondatrice. L’entreprise de huit salariés a réalisé un chiffre d’affaires de 750 000 € en 2017 et ambitionne d’atteindre le million d’euros l’an prochain, avec notamment une entrée sur les marchés asiatiques.

D.R.

Le point de vente propose un ou deux véhicules en exposition physique et met le digital au coeur de sa stratégie commerciale.