Conférence de presse à la MEL

Lille : future «base arrière» de Paris 2024 ?

Publié dans l'édition Nord N. 8840 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Paris 2024 a fait escale à Lille fin juin.

 

 

 

Qui de Paris ou de Los Angeles sera élue ville candidate des Jeux olympiques 2024 ? Si le vote final est prévu le 13 septembre à Lima au Pérou, Paris 2024 redouble d’efforts dans cette dernière ligne droite. Pour séduire le jury, le comité d’organisation fait halte dans les grandes métropoles de l’Hexagone afin de présenter leurs atouts et montrer l’engouement général des Français. «La Métropole européenne de Lille ne peut pas être absente de cette fête mondiale et peut jouer un rôle de base arrière. Les athlètes du monde entier pourront venir s’entraîner avant les Jeux. Nous disposons d’atouts formidables à l’image du stade Pierre-Mauroy, du Stadium Nord ou encore de la future piscine olympique (dont la première pierre sera posée en 2019) qui sera construite d’ici 2024», a souligné Damien Castelain, président de la MEL. De son côté, Bernard Lapasset, coprésident de Paris 2024, a tenu à rappeler «le soutien énorme et le dispositif exceptionnel de la métropole lilloise avec une richesse en termes d’équipements à seulement une heure de train de Paris». Le comité d’organisation peut donc compter sur le soutien de la MEL en espérant que le CIO choisisse la Ville lumière et non Los Angeles.

 

Les Jeux Olympiques en chiffres :

 

  • 28 sports

  • 206 nations représentées

  • 10 500 athlètes

  • 4 milliards de téléspectateurs

  • 20 000 journalistes accrédités