Commerce de proximité à Vendin-le-Vieil

«Prise direct’», le circuit court by Advitam

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9647 par

Après s’être implanté en avril 2016 en centre-ville d’Arras, le groupe Advitam ouvre une deuxième enseigne «Prise direct’», au centre commercial Cora Lens 2, à Vendin-le-Vieil. Derrière ce concept de magasin alimentaire en circuit court, il y a la volonté de valoriser le savoir-faire des producteurs, tout en offrant aux consommateurs des produits de qualité, authentiques et locaux.

ACT'Studio

gauche à droite : Didier Hiel, maire de Vendin-le-Vieil et vice-président de la CALL, François Lefebvre, directeur du magasin, Marie-Sophie Lesne, vice-présidente du Conseil régional déléguée à l’agriculture et à l’agroalimentaire, François Lefebvre, directeur du magasin, et Christophe Cannesson, président d’Advitam distribution, ont coupé le ruban inaugural de la deuxième enseigne «Prise direct’».

Du producteur au consommateur : c’est ce que veux mettre en avant le groupe Advitam à travers l’enseigne «Prise direct’», née il y a un peu plus d’une année à Arras. Un concept de magasin alimentaire de centre-ville où la distribution est assurée en circuit court.
«Depuis 2010, nous menions une réflexion commune avec les agriculteurs. Nous souhaitions développer un nouveau concept et en même temps offrir aux producteurs locaux un nouveau débouché pour leurs produits», soulignait Christophe Cannesson, président d’Advitam distribution, lors de l’inauguration du magasin « Prise direct' » de Vendin-le-Vieil.
Le projet est un axe majeur du projet d’entreprise Advitam 2020. L’idée première consiste à proposer un panier du terroir avec des produits sélectionnés. «Dans ce cadre, nous avons mené une expérimentation avec des corners implantés dans les magasins Gamm Vert. Ce fut une véritable réussite», poursuit-il.
Petit à petit, le groupe Advitam, filiale du groupe Unéal, peaufine son concept, jusqu’à acquérir un réel savoir-faire dans la distribution des produits du terroir. Après six années, il décide de franchir le pas en développant son concept en privilégiant l’ultra-local.

Circuit court. La coopérative Unéal, par l’intermédiaire de son service sourcing, a pour mission d’aider les agriculteurs et producteurs à trouver de nouveaux débouchés pour leurs produits. Le concept «Prise direct’» a été conçu pour apporter une source de diversification supplémentaire aux adhérents de la coopérative grâce à la mise en place d’un circuit de distribution le plus direct possible.
Le circuit court est donc l’essence même du projet, avec une double attente. D’un côté, les agriculteurs, les producteurs qui souhaitent valoriser leur savoir-faire. De l’autre, les consommateurs, un bassin de population de six millions d’habitants, qui cherchent de l’authenticité, veulent consommer local et retrouver des produits de qualité avec un retour aux sources. Le tout dans le cadre de modes de consommation plus responsables.
«Ce mode de distribution est complémentaire à la vente directe à la ferme, car il répond aux besoins des agriculteurs qui n’ont ni le temps ni l’opportunité de commercialiser leurs propres productions», poursuit le président d’Advitam distribution.
Et c’est dans le cadre d’une relation gagnant/gagnant entre les producteurs et les consommateurs que les enseignes «Prise direct’» se développent.
500 produits, 50 producteurs ont été référencés pour alimenter le magasin de Vendin-le-Vieil, qui propose uniquement des produits alimentaires : des fruits, des légumes, de la viande, des produits laitiers et des boissons provenant de la région des Hauts-de-France. En outre, l’enseigne privilégie de plus en plus des produits médaillés, gage de reconnaissance pour les consommateurs.

Un acteur du territoire. Le groupe Advitam est le premier groupe coopératif de la région des Hauts-de-France. Issu d’Unéal, une coopérative agricole bien connue à l’échelle du Nord – Pas-de-Calais, la 5e à l’échelle du territoire national.
Unéal a décliné son activité autour de quatre grands pôles : une coopérative pour les métiers de l’agriculture vers les adhérents, un pôle négoce pour les métiers agricoles vers les agriculteurs non coopérateurs, un pôle distribution vers le grand public ou le B to B spécialisé en jardinerie, un pôle agroéquipement pour le commerce et les services en machinisme agricole.
L’ensemble des activités du groupe représente un chiffre d’affaires consolidé d’1,3 milliard d’euros en 2016. Elles emploient 2 400 personnes avec une présence sur 250 communes des Hauts-de-France, ce qui en fait un groupe ancré sur le territoire.
Mais le groupe Advitam compte aller au-delà de deux magasins. Objectif clairement affiché par la direction : avoir 15 enseignes d’ici à fin 2020. «S’il est trop tôt pour donner des localisations précises, nous travaillons déjà sur plusieurs nouvelles implantations en 2018», conclut le président de la branche distribution. Avec ce projet de développement, le groupe Advitam prouve une fois de plus son ancrage sur le territoire. Tout en participant au développement économique, il permet de créer des emplois durables. La boucle est alors bouclée… 

 
ACT'Studio

Des repères visuels sont placés pour aiguiller le consommateur et lui rappeler que les produits sont fabriqués à côté de chez lui.