Concours "Boostez votre entreprise"

 Un voyage pour la lauréate et un… CDD pour sa dauphine

Publié dans l'édition Nord N. 8839 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Elle n’en est toujours pas revenue ! Mais son sourire en disait long sur la surprise qui était la sienne, lorsque Thierry Lothmann, président du CFA Hauts-de-France, a donné le nom du lauréat de cette première édition du concours « Boostez votre entreprise ». Initialement onze postulants lors du lancement de cette aventure à la rentrée 2016, ils n’étaient plus que trois jeudi, salle Descamps, pour entendre le verdict du jury.

C’est donc la jeune Ana Carvalho Borges, employée en alternance à la boulangerie-pâtisserie Lefort de Pontavert, au sud de Laon, accompagnée pour l’occasion par Vincent Ravaux, son formateur et professeur de restauration et de sciences alimentaires, qui a été récompensée par un week-end de trois jours à Prague. Elle a développé un projet orienté sur la mise en place d’une vitrine attractive répondant scrupuleusement aux règles d’hygiène. «L’objet du concours était de créer un espace de formation interactif, à partir d’une tâche professionnelle précise à laquelle l’apprenti est confronté au sein de son entreprise, explique Jacques Delmas. Et, une fois créé, l’environnement en ligne doit pouvoir être utilisé par de futurs apprentis en formation et leurs professeurs.»

À travers cette première édition, Thierry Lothmann et le CFA Hauts-de-France visaient plusieurs objectifs, notamment comment faire travailler sur un projet commun l’apprenti, son formateur et le maître d’apprentissage, mais aussi comment mettre en avant les compétences numériques des uns et des autres dans la conduite d’un projet. «L’apprentissage, c’est avant tout de l’humain et une transmission de savoir-faire et de savoir-être entre les trois composantes, estime Thierry Lothmann. Si c’est réussi, ça crée un cercle vertueux qui va faire que le contrat d’apprentissage se transforme en CDI ou en CDD. Et si ça se passe comme ça, c’est formidable, car on aura vraiment fait un bel accompagnement.»

Ana Carvalho Borges, elle, a réussi à convaincre le jury avec, entre autres, trois petites vidéos abordant chacune un aspect différent de son apprentissage. «La première évoque comment il faut recevoir le client ; la deuxième, comment agencer une belle vitrine ; et la troisième, à partir d’une maquette de la boulangerie-pâtisserie que j’ai faite moi-même, comment j’ai bâti mon projet», détaille la jeune fille. Les membres du jury ont eu beaucoup de mal à départager les trois projets finalistes compte tenu de la qualité des contenus présentés. «Ça s’est d’ailleurs joué dans un mouchoir de poche», avoue le responsable innovation pédagogique en présentant les deux autres projets finalistes : celui de Maxime Delattre, en CAP vente également, mais du côté de Boulogne-sur-Mer, et celui de Rachelle Lecerf, en BTS assistante de gestion sur Valenciennes.

Pour Ana Carvalho Borges, c’est en tout cas une fin d’année en fanfare, puisque cette dernière a été admise à la rentrée en deuxième année de CAP. «C’est vrai que je ne m’y attendais pas du tout, reconnaît-elle. Ce n’est que quelques jours avant que j’ai appris que j’étais sélectionnée

«Moi, j’ai été très touché par la mise en avant et la disposition des produits dans la boulangerie, complète Thierry Lothmann. Il faut voir comment l’espacement des pâtisseries était respecté au millimètre près ! C’était joli et on a senti de l’amour dans ce qui avait été fait. Pour moi, c’est la base du commerce.»

On retiendra cependant, lors de cette première édition, que la qualité du travail fourni par Rachelle Lecerf au sein de son entreprise formatrice GRTgaz à Maubeuge, qui lui a valu au passage le deuxième prix, devrait a priori lui permettre de décrocher un premier CDD en septembre. C’est Frédéric Penet, son maître de stage, qui lui a annoncé la bonne nouvelle après la présentation de son projet.

D.R.
Ana Carvalho Borges et son formateur Vincent Ravaux lors de l’annonce des résultats.

D.R.

De gauche à droite, Ana Carvalho Borges, Maxime Delattre et Rachelle Lecerf.