Stimuler la dynamique commerciale

A Barlin, le marché couvert ouvre bientôt ses portes

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9651 par

Centr’halle ouvrira ses portes le 2 septembre prochain. Le chantier a connu quelques aléas, mais tout est rentré dans l’ordre et ce marché couvert doit servir à renforcer la dynamique commerciale de la ville.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le chantier a été plus long que prévu mais le marché couvert ouvrira ses portes le 2 septembre prochain.

Une partie de la salle des fêtes revalorisée, il fallait trouver une issue favorable pour réhabiliter le reste de l’édifice. La piste commerciale a été privilégiée et l’opportunité d’aménager un marché couvert attenant à la poissonnerie a rapidement été évoquée. Requalifiant l’ancienne salle des fêtes en friche, la municipalité barlinoise a décidé d’installer en centre-ville un marché couvert. Cet équipement vise à redynamiser l’activité commerciale de cette ville de plus de 7 500 habitants et il accueillera ses premiers clients le 2 septembre prochain. Près d’un million d’euros a été investi pour mener à son terme le chantier de rénovation sur lequel une dizaine d’entreprises ont travaillé.

A l’origine, ce projet est né quasiment d’un quiproquo. «Les frères Hennebicque, propriétaires de la poissonnerie La Marée, cherchaient des locaux plus spacieux. Ils ne trouvaient pas de solution et ils envisageaient de quitter Barlin pour d’autres cieux. Ils ont expliqué leur décision au maire de l’époque, Michel Dagbert. Ce dernier leur a demandé d’attendre, car il souhaitait les voir demeurer sur Barlin», explique Gérard Paillard, premier magistrat barlinois. Quelques jours plus tard,  l’idée de rénover et d’établir leur enseigne dans une partie de l’ancienne salle des fêtes fut soumise aux deux frères. Ces derniers furent séduits par le projet et, dès l’été 2016, ils s’établirent dans leurs nouveaux locaux, disposant désormais d’un espace de 350 à 400 m². Au sein de cette infrastructure, ils ont multiplié par trois leur surface de vente et renforcé leur attractivité qui dépassait déjà largement le Bruaysis.

Démarrage le 2 septembre. Une  partie de la salle des fêtes revalorisée, il fallait trouver une issue favorable pour réhabiliter le reste de l’édifice. La piste commerciale a été privilégiée et l’opportunité d’aménager un marché couvert attenant à la poissonnerie a rapidement été évoquée. «La Marée rencontre un franc succès. Cette enseigne draine une large clientèle qui vient même de la métropole lilloise. Ces consommateurs vont pouvoir apprendre à découvrir le Centr’halle. Réciproquement, le Centr’halle apportera aussi une clientèle nouvelle à La Marée», précise Gérard Paillard.

L’équipement offrira des conditions d’accueil remarquables aux marchands et chalands, et il répond aux attentes des consommateurs. Au total, dix commerçants seront installés dans des boxes de 20 à 25 m². Six cellules périphériques avec chambre froide ont déjà trouvé leurs locataires et sur les quatre centrales, seules deux restent disponibles. Volailler, boucher, primeur, traiteur italien, fromager… la municipalité a voulu jouer la carte de la diversité. Deux commerçants barlinois ont également saisi l’opportunité que constitue ce carrefour d’échanges et ils ont choisi de s’y installer. Afin de développer le commerce local, les entreprises barlinoises désirant  occuper le marché bénéficient d’un abattement de 10% sur le loyer.

Le marché couvert sera ouvert chaque jour, sauf le lundi, et le Centr’halle ne remplacera pas le marché hebdomadaire qui a lieu chaque jeudi matin. Le Centr’halle doit participer au renforcement de la dynamique commerciale de la ville. Les édiles veulent miser sur la diversité et la complémentarité entre le marché et le Centr’halle. La mise en service du bus à haut niveau de service, actuellement en chantier, devrait contribuer au succès du Centr’halle, de même que la concrétisation sur ce secteur de la ville d’un projet immobilier de 65 logements dans les sept années à venir.