Détruire d’après Marguerite Duras à Béthune

Nuit et brouillard

Écrit dans les mois qui ont suivi Mai 68, Détruire dit-elle est un étrange roman d’anticipation où, selon Marguerite Duras, la révolution politique passe par une «révolution intérieure.» Adapté à la scène, le récit réunit deux hommes et deux femmes dans un hôtel isolé : Max Thor regarde Elisabeth Alione, Stein contemple Alissa. Dans une de ses […]

50
Vous devez être connectés pour visualiser cet article