CFA des Compagnons à Jeumont :retrouver l’esprit des bâtisseurs

Publié dans l'édition Nord N. 8358 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Chez les Compagnons de Jeumont – centre de formation rattaché à la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment (FCMB) –, la dernière opération portes ouvertes, fin mars, a donné le coup d’envoi des inscriptions. Les formations dispensées (CAP et BP), dans d’anciens locaux de l’usine Jeumont Schneider, s’articulent autour de cinq grands métiers : maçonnerie, couverture, menuiserie, plâtrerie/plaquiste, chauffage/ sanitaire.

 Sur le plan quantitatif, Michel Lamarque, directeur, constate que les effectifs de stagiaires sont à la hausse – environ 250 – et que les inscriptions en brevet professionnel (qu’il préfère au bac pro, son concurrent) sont également en progression. Le CAP reste toutefois la porte d’entrée principale, et la motivation des jeunes, la première étape pédagogique à franchir… D’où l’ambition de son projet d’établissement, baptisé “Recréation”, qui doit couvrir la période 2010/2015 et restructurer la pédagogie. “Les métiers évoluent. Techniquement, bien sûr, avec les nouvelles normes, le développement durable. Les diplômes s’enrichissent, montent en qualification. Mais ce n’est pas tout : sur un chantier de réhabilitation, la même personne doit souvent connaître plusieurs spécialités et ne peut plus travailler sans tenir compte des autres corps de métier. Le couvreur zingueur ne peut pas ignorer le charpentier qui ne peut pas ignorer celui qui fait l’isolation… La transversalité de nos métiers est plus grande aujourd’hui, d’où des cours communs.”

Michel Lamarque tient à réhabiliter les mots “bâtisseur” et “architecture”. “Avant, on parlait métier, maintenant on parle plutôt de construction. Le stagiaire doit comprendre les liens qui existent, par exemple, entre la conception d’un bâtiment et l’usage que l’on en fait.” Chaque promotion portera maintenant le nom d’un architecte célèbre : Hundertwasser pour l’actuelle, Gaudi pour la prochaine. Des visites destinées à ouvrir l’esprit des stagiaires à la culture des bâtisseurs sont aussi organisées : l’Ecole d’architecture de Mons, le Louvre, le familistère Godin à Guise…