L’aéroport de Lilleprésente son programme d’été

Publié dans l'édition Nord N. 8436 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Premier atterrissage à Lille pour le vol easyJet en provenance de Toulouse, le 26 mars dernier.

Premier atterrissage à Lille pour le vol easyJet en provenance de Toulouse, le 26 mars dernier.

C’est la déferlante des compagnies low cost à l’aéroport ! Après Ryanair, easyJet et Vueling, la petite dernière, Volotéa arrive à Lille avec des vols vers Biarritz dès le 4 juin (voir encadré). Auxquels s’ajoutent trois vols par semaine vers Ibiza et vers Palma de Majorque deux fois par semaine à partir du 30 juin. Fortes de leurs succès au départ de l’aéroport régional, les compagnies low cost étoffent leurs programmes. Vueling propose toujours un aller-retour vers Toulouse six jours sur sept et lance une nouvelle liaison vers Barcelone El Prat (tous les jours sauf le samedi). D’autres destinations encore tenues secrètes devraient être bientôt annoncées. Quant à easyJet, qui opère quatre vols hebdomadaires jusque Toulouse et Nice, elle prévoit de rajouter deux vols supplémentaires vers Nice le mardi et le jeudi à compter du 12 juin. Côté compagnies “traditionnelles”, direction la Corse avec Air France qui proposera jusqu’à trois vols par semaine vers Calvi à partir du 5 mai et vers Figari (un vol hebdomadaire à partir du 19 mai). Ces destinations viennent s’ajouter aux sept villes françaises déjà reliées par Air France : Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Strasbourg et Toulouse. Tunisair propose toujours la ligne Lille-Tunis, dont le premier vol s’est posé sur le tarmac lillois le 26 mars dernier. A partir de juin, Air Algérie et Aigle Azur mettent en place des vols supplémentaires vers Alger. Le vol hebdomadaire vers Oran est désormais opéré toute l’année et non plus uniquement l’été. Du côté des tour-opérateurs proposant des vols secs et des voyages organisés, Marmara/ Nouvelles Frontières/TUI France opéreront des vols vers Punta Cana en République dominicaine à partir du 7 juin prochain. Chez Thomas Cook/ Aquatour/Jet Tour, direction la Sicile avec des vols hebdomadaires vers Catane dès le 20 avril.

Croissance maintenue en 2013. L’aéroport de Lille est engagé depuis 2009 dans un vaste plan d’investissement de 34 millions d’euros. Décliné jusqu’en 2018, il prévoit cette année la création d’une quatrième passerelle pour les avions dès avril 2012 mais aussi la construction d’un nouveau parking, réservé aux tour-opérateurs pour les stationnements de longue durée. Prochain investissement : la réfection des voies de taxi et des pistes. Ainsi, “2012 est une année charnière pour le développement de l’aéroport car les compagnies sont en recherche de marchés. Lille fait partie de ceux qui fonc-tionnent bien car les taux de remplissage sont importants”, explique Jean- Christophe Minot, PDG de l’aéroport de Lille. Un succès que l’aéroport doit aussi à sa gestion des coûts ultramaîtrisée : la taxe de sûreté aérienne1 payée par les passagers s’élève à 7,82 € à Lille contre 12,50 € dans les autres aéroports. Chaque année, l’aéroport de Lille réalise 16 500 vols pour plus d’un million de passagers transportés.

1. Cette taxe dépend de l’aéroport et non de la compagnie. Elle est perçue par le gestionnaire de l’aéroport et couvre les charges aéroportuaires. Elle compense les coûts de dispositif de sûreté (portiques de détection avant les halls d’embarquement), des matériels de lutte contre les incendies etc.