Un premier équipementpour le Technopôle

Publié dans l'édition Nord N. 8442 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le Technopôle rassemblera des activités d’enseignement supérieur, de recherche, d’innovation, des laboratoires privés et publics ainsi que des entreprises de pointe.

Le Technopôle rassemblera des activités d’enseignement supérieur, de recherche, d’innovation, des laboratoires privés et publics ainsi que des entreprises de pointe.

Les premiers locataires – AIF et le pôle automobile – ont signé leur bail, le campus provisoire est désormais visible, ouvert et identifiable par tous. Depuis un an déjà, Valenciennes Métropole avait lancé les travaux de voirie de ce site qui accueillera bientôt les premières constructions. De plus, les travaux du Cisit (Campus international sur la sécurité et l’intermodalité dans les transports), un centre de recherche de référence dans le Nord- Pas-de-Calais en matière de transport, ont débuté. Il s’agit du premier bâtiment composant le Technopôle qui sortira de terre. Les travaux devraient durer 16 mois. Le Cisit prendra place sur la partie nord de la ZAC du Technopôle. Tout proche, s’élèvera le bâtiment du C3T, un centre d’essais techniques. Un second permis de construire a été déposé fin 2011. Il concerne un immeuble de bureau de 5 000 m², dont la moitié est déjà réservée. Il accueillera, entre autres, les équipes d’i-Trans (pôle de compétitivité à vocation mondiale), une ruche d’entreprises et l’AIF (Association des industries ferroviaires). L’investissement communautaire pour l’ensemble de la première phase de travaux, qui s’achèvera en 2014, s’élève à 7,8 millions d’euros. Elle sera suivie d’une deuxième tranche.

Railenium, locomotive du Technopôle. Le projet Railenium au titre des IRT (institut de recherche technologique), dans le cadre du programme “Investissements d’Avenir” (Grand Emprunt) est soutenu à hauteur de 84 M€ par l’Etat. L’Institut Railenium rassemblera les meilleurs chercheurs publics et industriels, français et européens, en matière de ferroviaire autour d’un site principal, celui du Hainaut, composé de deux entités : Valenciennes et Aulnoye-Aymeries/ Bachant. Au total, 300 emplois y seront créés (chercheurs et techniciens) et 300 emplois induits. Plus largement, Railenium renforce la vocation ferroviaire du Valenciennois dans sa partie recherche et innovation. Le Valenciennois se trouve ainsi riche de la présence des plus grands industriels, d’un tissu de PME et de sous-traitants, du pôle de compétitivité à vocation mondiale i-Trans, de l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis labellisée “Campus innovant”, de l’Agence ferroviaire européenne, de l’Association des industries ferroviaires, et de l’institut Railenium.