Un hyper comme pierre angulaire

Publié dans l'édition Nord N. 8444 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le centre-ville, près de la gare, est un grand chantier.

Le centre-ville, près de la gare, est un grand chantier.

Le centre-ville d’Aulnoye-Aymeries, non loin de la gare, est en chantier et on pourrait presque en dire autant de toute la commune, théâtre de gros chantiers publics, récemment terminés ou en cours (voir encadré). Le chantier dont il s’agit ici est celui du futur hypermarché Leclerc qui a reçu un avis favorable et même unanime et enthousiaste des sept membres de la Commission départementale d’aménagement commercial. C’était le 14 avril 2011. L’enseigne remplacera le Super U de 1 400 m2 fermé le 9 septembre dernier (14 salariés) et, depuis, rasé.

Un projet original. Le projet de l’enseigne présente la particularité d’avoir fait rentrer, dans un espace d’1,5 hectare, 3 300 m2 de surfaces alimentaires, une inédite galerie marchande à ciel ouvert de 2 000 m2 bordée d’une quinzaine de commerces de moins de 300 m2 (une nouvelle rue en fait), un espace culturel de 1 500 m2. On peut y ajouter un parking souterrain de 300 places dédié à l’enseigne qui viendra s’ajouter à un parking public de 700 places en surface. Le terrassement a démarré.
L’avis de la CDAC, dans ses “considérants”, reconnaît l’intérêt de ce projet : proximité de la gare, atout pour éviter l’évasion commerciale vers la zone commerciale de Louvroil/Maubeuge, qualité environnementale de l’intégration, convivialité recherchée, rôle d’animation dans un contexte de requalification urbaine à grande échelle…

Entre 120 et 130 emplois. Bertrand Le Côme, président de la coopérative régionale de l’enseigne (qui réunit des indépendants sous une même bannière), directeur d’un magasin à Saint- Amand, insiste sur l’implantation inédite “en coeur de ville” et la configuration d’un projet qui représen