Un pôle automobile etnouvelles énergies à Arras

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8437 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Lors de la coupure du ruban inaugural, de gauche à droite : Alain Griset, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat Nord-Pas de Calais et de l’assemblée permanente des CMA, Gabriel Hollander, 1er vice-président de la CMA région, Daniel Percheron, président du Conseil régional, Philippe Kemel, vice-président du Conseil régional chargé de l’apprentissage, Frédéric Leturque, maire d’Arras, Philippe Rapeneau, président de la communauté urbaine d’Arras, et Denis Robin, préfet du Pas-de-Calais.

Lors de la coupure du ruban inaugural, de gauche à droite : Alain Griset, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat Nord-Pas de Calais et de l’assemblée permanente des CMA, Gabriel Hollander, 1er vice-président de la CMA région, Daniel Percheron, président du Conseil régional, Philippe Kemel, vice-président du Conseil régional chargé de l’apprentissage, Frédéric Leturque, maire d’Arras, Philippe Rapeneau, président de la communauté urbaine d’Arras, et Denis Robin, préfet du Pas-de-Calais.

L’antenne d’Arras dispose dorénavant d’un nouvel site ultramoderne hébergeant tout ce qui concerne les métiers de l’automobile ainsi que les apprentis en électricité, installations sanitaires, thermiques et nouvelles technologies.

Trois tranches de travaux successives. Le centre de formation d’Arras a été réaménagé dans le cadre du protocole d’accord (juillet 2003) pour le développement de l’apprentissage en artisanat dans la région Nord- Pas-de-Calais et le contrat d’objectifs et de moyens pour 2011/2015 (152 M€) signé en novembre 2011entre l’Etat, le Conseil régional et la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat.
Dans une première tranche de travaux, deux bâtiments – l’un pour la sculpture sur glace et l’autre destiné aux formations vente, fleuristerie et toilettage canin – ont été construits. Une deuxième tranche des travaux concerne le pôle automobile et énergies avec la construction d’un nouveau site. Dans une troisième étape, d’autres aménagements et réaménagements ont vu le jour. On peut citer un hall d’exposition où sont présentées des voitures neuves mises à disposition par un constructeur, et un amphithéâtre de plus de 150 places.

En ligue 1 de l’apprentissage. Sur 4 000 m² de plateaux techniques, les apprentis sont formés aux métiers de la carrosserie et de la réparation, de la peinture et de la technologie pour préparer des diplômes tels que les CAP, CQP et BTS. Les principales nouveautés des installations sont la station de lavage, un atelier de carrosserie avec une zone de soudure distincte, trois aires de préparation fermées pour la peinture répondant aux normes antiexplosion et une double cabine de peinture. Les 2 000 m² du pôle énergies hébergent un atelier de chaudières fonctionnant avec tous types de combustibles (gaz, fuel, bois) et des ateliers pour les installations sanitaires, thermiques et électricité du bâtiment. Avec enthousiasme, Alain Griset, président régional de la Chambre de métiers et de l’artisanat, a indiqué que “l’une des motivations dans la construction du bâtiment était d’intégrer les aspects environnemental et développement durable. Les bâtiments ont été conçus et construits selon une démarche HQE comprenant des pompes à chaleur, des panneaux photovoltaïques, un système de récupération et de stockage des eaux pluviales, une production solaire d’eau chaude, une géothermie ou encore un système de chauffage par le plancher, et une terrasse végétale et une éolienne”.
Pour poursuivre et conclure, “nous sommes dans la ligue 1 de l’apprentissage. Nous serons champions de France dans les prochaines années” !f