Les réseaux sociaux expliquéspar les étudiants aux chefsd’entreprise du Boulonnais

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8439 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le journaliste Jacques Legros (TF1 et vigneetvin.tv), le graphiste designer Thomas Nedellec (Ned Company) et l’étudiant en communication Hubert Baldetti (de gauche à droite).

Le journaliste Jacques Legros (TF1 et vigneetvin.tv), le graphiste designer Thomas Nedellec (Ned Company) et l’étudiant en communication Hubert Baldetti (de gauche à droite).

Tous ces médias interactifs sont complémentaires, explique l’étudiant chargé du projet, Hubert Baretti. Avec Facebook (700 millions d’adeptes), vous vous adressez à votre communauté. Avec Twitter, vous vous constituez un réseau d’abonnés qui vont à leur tour relayer vos messages. Avec des réseaux plus professionnels, vous pouvez aller chercher les contacts de vos contacts. L’intérêt réside dans l’interaction et l’interconnexion.”

Conseils aux nouveaux adeptes. Doctorante aux universités du Kent et de Lille 2, Myriam Mailly détaille les précautions à prendre, les bonnes pratiques et les astuces pour se servir des médias sociaux. “Le principe est la liberté d’expression, rappelle la juriste, l’exception est l’abus.” Choix d’un identifiant, titularité des droits, négociation d’une obligation de résultat avec l’entreprise chargée du référencement, protection des données personnelles, usage professionnel ou non professionnel par les salariés de l’entreprise, protection de la marque… Il vaut mieux être bien informé avant de lancer sa société sur la Toile.

Graphiste designer, Thomas Nedellec, créateur de Ned Company, prend comme exemple le site internet www.paroledefermiers. com pour montrer l’intérêt d’intégrer les différents médias sociaux sur un site marchand : “Il faut susciter l’envie du consommateur et le divertir, mais aussi soigner et personnaliser son image.” Un conseil aux responsables présents : “N’hésitez pas à créer vos propres publicités sur Facebook, en ciblant vos clients potentiels : c’est simple et, si vous optez pour le paiement au clic, peu onéreux.

Des utilisateurs convaincus. Jonathan Delaere, manager de Domino’s pizza, une enseigne de vente de pizzas à domicile, est lui aussi appelé à témoigner. “Je me sers de Facebook pour annoncer mes promotions, mais aussi pour nouer une relation avec mes clients, faire connaître mes partenariats et effectuer mes recrutements, explique-t-il. C’est hyper réactif, efficace et gratuit pour faire du business. En plus, notre enseigne est jeune et fun, ce média colle à notre image.” Présentateur du “13 heures” de TF1, originaire du Pas-de-Calais, Jacques Legros est l’invité d’honneur de la soirée. Le journaliste, propriétaire d’un vignoble à Cahors depuis 18 mois, raconte comment il a créé une chaîne TV sur internet entièrement dédiée au vin : www.vigneetvin.tv. “Je me suis entouré de jeunes compétents dans les nouveaux moyens de communication, témoigne-t-il. J’ai été fasciné par la puissance de l’outil, bien plus forte que celle d’un journal télé qui rassemble huit millions et demi de téléspectateurs. Mon site reçoit aujourd’hui plus de 100 000 connexions par jour, du monde entier. J’ai déjà créé 13 emplois dont 6 de journalistes.”