Les exploitants agricoles découvrentla mise en réseau

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8445 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Les agriculteurs du Ternois sont conquis par l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Les agriculteurs du Ternois sont conquis par l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Avec 165 participants pour 73 ateliers, la première des trois années du dispositif Boutic a connu un succès auprès des dirigeants d’entreprise du Ternois. Financé par le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais et mis en place par le Pays du Ternois (qui regroupe les communautés de communes de Pernes-en-Artois, Saint-Pol-sur-Ternoise, Heuchin, de l’Auxilois et de la région de Frévent, soit 104 communes rurales pour 38 000 habitants), Boutic s’adresse à tous les professionnels, comme l’explique Delphine Cappelle, chargée de mission développement économique au sein de la structure intercommunale : “Durant la campagne de communication, nous avons ciblé 1 500 acteurs du territoire. Des commerçants, artisans, patrons de PMI-PME, des exploitants agricoles, mais aussi le tissu associatif qui crée de l’emploi, ont ainsi été sensibilisés.” Et cette diversité est perceptible durant les ateliers de formation qui ont lieu sur les cybercentres de Frévent, Auxile- Château, Pernes-en-Artois, Saint-Pol-sur-Ternoise mais aussi au centre interconsulaire. Ces rendez-vous sont quasiment individualisés car ils ne réunissent jamais plus de quatre personnes.

Une première année plus qu’encourageante. Aspect encourageant, tous les participants ont souhaité poursuivre l’aventure, les deux premières sessions réparties, du printemps 2011 à l’hiver 2012, ayant répondu à leurs attentes. Depuis avril, la troisième session de formation a démarré (elle s’étale d’avril à juin 2012), elle s’adresse aux néophytes qui peuvent prendre le train en marche, par le biais d’interventions réservées aux débutants comme aux personnes disposant de notions en informatique. Elle reprend ainsi les grands classiques dont la découvert