Les réseaux de la Gohelle etde Noeux-les-Mines fusionnent

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8445 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Miguel Dégardins, président du club, a souhaité rappelé les valeurs qui font la force des clubs d’entreprises.

Miguel Dégardins, président du club, a souhaité rappelé les valeurs qui font la force des clubs d’entreprises.

Depuis 2009, le club des entrepreneurs de la Gohelle rassemble les entreprises implantées sur les communes d’Aix-Noulette, Bouvigny-Boyeffles, Sainsen- Gohelle, Bully-les-Mines, Mazingarbe, Grenay. Il a pour but de créer des relations de proximité entre les entreprises de manière à leur permettre de travailler sur des problématiques communes telles que la collecte des déchets, la signalétique des zones d’activité. Sur l’arrondissement voisin, à Noeux-les-Mines, un club était en gestation depuis plusieurs mois. A l’origine, la volonté de rassembler les entrepreneurs noeuxois, initiée par Bruno Caloone, le dynamique gérant de l’imprimerie éponyme, basée sur la zone industrielle numéro 1. “Plutôt que de tout réinventer, nous avons décidé d’étendre notre secteur sur Noeux-les-Mines et Labourse”, précisait, lors de l’assemblée générale qui s’est déroulée le 20 avril, Miguel Dégardins, gérant de l’entreprise AixEmbal, président du club des entrepreneurs de la Gohelle, rebaptisé pour l’occasion Entreprendre Artois Nord. Les objectifs du nouveau club restent les mêmes : il s’agit de permettre aux entreprises de mieux se connaître, de travailler ensemble, tout en développant le business et l’échange. “Lorsqu’on se connaît, il est plus facile de travailler ensemble, de trouver des solutions communes à nos problèmes.” S’il y a des questions que toutes les entreprises se posent, les solutions sont en effet plus faciles à trouver à plusieurs.

Orientée business. Miguel Dégardins et l’équipe à la tête de ce club ont profité de l’occasion pour réorienter le club et lui donner une connotation encore plus “business”. En temps de crise, l’occasion semblait réellement intéressante. “