Le salon Créer, un accélérateur de réseau

Publié dans l'édition Nord N. 8372 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La Gazette. Comment est née l’idée d’Ergonotics ?

François Liger. J’ai travaillé pendant 16 ans chez Microsoft. Je passais ma vie en réunion, je prenais de nombreuses notes mais le suivi était toujours délicat. J’ai pensé à une sorte d’assistant personnel pour ordinateur pour, par exemple, consulter des informations, coordonner des agendas. Ergonotics développe des applications intelligentes pour la prise de notes. Nous avons sorti une première application test sur l’App Store. “Convex” permet de convertir des mesures, des distances, des monnaies. On l’a d’abord proposée en application payante mais ça n’a pas tellement marché.

Et donc ?

On l’a lancée gratuitement et en trois jours, on s’est retrouvés n°1 en France ! Et 300 000 copies du logiciel se sont écoulées. Ça nous a permis de nous faire connaître. Nous travaillons actuellement sur le lancement d’une nouvelle application.

Comment avez-vous connu le salon ?

Etant originaire du Sud-Ouest, je ne connaissais pas vraiment le tissu économique régional. Quand je suis allé à la CCI présenter mon projet, on m’a immédiatement parlé du salon. Un des problèmes était de me créer un réseau. Le salon a été un accélérateur. J’y ai rencontré le Miti mais aussi les ruches, Finorpa, Oséo, etc. J’ai aussi eu une bonne piqûre de rappel concernant les aspects juridiques. Ça m’a permis de faire une check list !

Vous y retournerez ?

J’y retourne cette année pour lever des fonds et rencontrer des investisseurs. Et on montrera le prototype de notre application. Le moment de l’année est bien choisi. C’est la rentrée, le moment de redémarrer !