Relations commerciales

Relvicom met les entreprises en réseau

Publié dans l'édition Nord N. 8374 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Après 23 années passées chez Adia, Daniel Lenglen, qui y fut commercial puis directeur grand Nord, a réfléchi à une réorientation professionnelle alors que le groupe de travail temporaire procédait à une réorganisation. “Ayant toujours travaillé dans le domaine du service, j’ai d’abord, entre fin 2007 et fin 2008, cherché à reprendre une entreprise, mais je n’ai rien trouvé correspondant à mon budget et mes compétences.” Daniel Lenglen avait, en parallèle de ses recherches, mis son curriculum vitae en ligne, notamment sur le site de l’Observatoire de la franchise. C’est alors qu’il a été contacté par Relvicom, un franchiseur créé à Toulouse en 2004, qui met en relation des entreprises (BTP, communication, ressources humaines, service aux entreprises et à la personne…) en vue de leur faire nouer des relations commerciales de proximité. L’idée est de faire gagner du temps aux entreprises en étant un facilitateur de business. “Ce contact m’a beaucoup intéressé dans la mesure où j’ai toujours été autodidacte et que le challenge me semblait intéressant.” Daniel Lenglen explique également qu’il y a 15 ans, il avait suivi un module d’accompagnement des cadres à l’ESC Lille, “module au cours duquel j’avais imaginé une entreprise virtuelle du même type : DL services”. Le 26 mars 2009, il décide après mûre réflexion de créer une antenne Relvicom en Artois, sur les arrondissements d’Arras, Douai et Lens. Il utilise alors les contacts qu’il avait noués sur le secteur pour démarrer avec 11 adhérents. “J’ai d’abord commencé à travailler de chez moi, mais j’ai rapidement décidé de prendre un local commercial chez un des membres du réseau.” Dans le même temps, Daniel Lenglen décide de travailler en partenariat avec Géraldine Polus, spécialisée dans la communication événementielle.

Sur abonnement. Aujourd’hui, le réseau créé par Daniel Lenglen compte 43 entreprises dans des domaines différents d’activité. “C’est une des conditions pour rejoindre le réseau : les adhérents ne doivent pas se faire concurrence mais bel et bien être complémentaires.” Le fonctionnement du réseau est simple : les membres adhèrent sous la forme d’un abonnement de six mois pour commencer puis d’une année, renouvelable par tacite reconduction. Ils doivent accepter de donner des informations commerciales au réseau. “J’ai pour rôle de qualifier cette information et de la transmettre au membre qui semble le plus à même de répondre à la demande”, explique le chef d’entreprise. Le partage de l’information se fait facilement, soit par une interface web ou tout simplement par l’intermédiaire d’une plate-forme téléphonique. Depuis la création de l’antenne artésienne de Relvicom, 1 200 informations recommandées ont été traitées, preuve que le système, basé notamment sur la confiance mutuelle de ses membres, fonctionne. Daniel Lenglen propose également d’autres services aux adhérents de son réseau. Notamment des speed business meetings à raison d’une session tous les deux mois : “Il s’agit de rencontres entre des sociétés membres et des invités non concurrents, ce qui, en général, permet de générer entre 30 et 50 informations commerciales.” Enfin, Relvicom propose des rencontres mensuelles délocalisées chez l’un des membres. “J’ai en mémoire la réunion qui s’est déroulée le 19 janvier dernier dans les locaux de Planète pub. Nous avons visité l’entreprise et pu découvrir avec précision ses différents domaines d’intervention, sa stratégie commerciale et son personnel.”