“Les entreprises recrutent un peuplus de jeunes diplômés”

Publié dans l'édition Nord N. 8376 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La Gazette. Comment évolue l’emploi des cadres ces derniers mois ?

Eric Picquot. L’emploi des cadres se porte bien. On avait prévu une augmentation de l’emploi des cadres pour cette année et la promesse est largement tenue. Il y a 70% d’offres d’emploi supplémentaires sur cette période 2011 comparativement à 2010. Il y a une augmentation du recrutement de 18%. L’ensemble des secteurs bénéficie de cette embellie.

Qu’est-ce qui porte cette hausse des recrutements ?

Il y a une augmentation de l’investissement des entreprises qui dope la croissance économique.

Dans quels secteurs d’activité l’emploi des cadres progresse-t-il et dans quels autres régresse-t-il ?

Les recrutements augmentent un peu dans tous les secteurs. La progression est faible dans les métiers tels que le marketing, les ressources humaines, la communication, la construction… La progression est plus soutenue dans l’industrie, la banque, l’assurance, l’informatique, l’ingénier, la R&D…

Un pronostic pour les mois à venir…

La fin d’année devrait rester sur la même tendance. On était à environ 48 candidatures en moyenne pour une offre d’emploi de cadre. Aujourd’hui, on est à 43. On a perdu cinq candidatures en moyenne par emploi. Cela reste une moyenne. Il y a beaucoup d’offres d’emploi sur lesquelles il y a très peu de candidatures. Cet indicateur démontre la tension du marché de l’emploi, c’est-àdire la difficulté des entreprises à recruter. Et cette tension devrait se maintenir jusqu’à la fin de l’année ; 2012-2013 devraient être des années avec une légère croissance du recrutement des cadres. Mais pas aussi importante qu’en 2011. La croissance devrait être plus modeste. L’explication se trouve dans la réforme des retraites. On va devoir travailler plus longtemps avant de partir en retraite. La gestion du turn-over, c’est-à-dire le remplacement des cadres qui partent, est un des indicateurs du recrutement.

Qu’en est-il des profils recherchés ?

Les entreprises recrutent un peu plus de jeunes diplômés que prévu. C’est plutôt une bonne chose. Mais les profils les plus recherchés restent les cadres ayant un peu plus d’expérience, de l’ordre de deux ou trois ans.