1ers Trophées des Entrepreneurs du Grand Douaisis

Lier le dynamisme des hommesà leur territoire

Publié dans l'édition Nord N. 8394 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le Cottage” (parc d’activité de l’Ermitage) a non seulement accueilli les 1ers Trophées des Entrepreneurs du Grand Douaisis, mais ce qui semble être une sorte d’acte fondateur du Grand Douaisis, dénomination qui ne mettait pas tout le monde d’accord encore récemment. L’unité d’un territoire est ainsi proclamée par ses acteurs décisionnaires via sa vie économique, donc indirectement sociale, au moment où le projet de réforme territoriale ne fait plus beaucoup parler de lui. Les six lauréats de cette soirée sont représentatifs de l’arrondissement sur lequel veille le sous-préfet Hervé Malherbe, provenant de la CAD et de ses voisines, les communautés de communes de Coeur d’Ostrevent, de Coeur de Pévèle et d’Espace en Pévèle. Une union qui a fait plaisir et a encore ajouté à la convivialité d’une première qui se voulait très douaisienne, simple et chaleureuse.

Naissance d’un credo. Bruno Decherf, président de l’association Les Entrepreneurs et délégué général du Medef Douaisis, et le coorganisateur de la soirée, son ami Salvatore di Prima, président de Douaisis initiative1, ont affirmé leur volonté que les entrepreneurs, notamment dans le cadre de l’association Valeurs d’entreprises tournée vers la valorisation de ce territoire élargi, soient par leur activité et leurs succès les acteurs de l’attractivité territoriale. “Y bien vivre et y bien produire”, c’est désormais le credo que professe depuis plusieurs années déjà une autre association qui fait de plus en plus parler d’elle notamment autour de ses speed dating : la Business Box, d’Errico Casciani. Chaque année, Les Entrepreneurs et leurs partenaires2 inviteront des créateurs et repreneurs à monter sur le podium et y expliquer leurs parcours et leurs espoirs. Cette alliance entre eux et leur territoire d’origine, devenu donc bassin de vie et d’emplois plus large qu’avant, le sous-préfet, le président de la CAD, Christian Poiré, et quelques élus – le maire de Coutiches, Xavier Dupire, ou Alain Bruneel, vice-président de Coeur d’Ostrevent – ont tous souligné qu’elle devait se renforcer. “Il nous semble essentiel, a rappelé Bruno Decherf, que les politiques et décideurs économiques soient à l’unisson dans ce combat pour l’attractivité du territoire. (…) Il y a ici un ferment, on va veiller à ce qu’il donne une excellent pain à consommer !” Ce que Salvatore di Prima exprimait d’une autre manière : “Les entrepreneurs du Douaisis présents ici ce soir sont l’illustration que les défaitistes ont tort !”