Coaching ways : implantationd’un institut de coaching de renom

Publié dans l'édition Nord N. 8394 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La profession n’est pas réglementée et trop de personnes se déclarent coachs sans en avoir les compétences”, affirme Christian Legrand qui connaît bien ce sujet. En effet, après une vingtaine d’années passées en qualité de manager commercial chez Siemens, il donne un tournant stratégique à sa carrière en se remettant complètement en question. Des cours du soir à Paris, auprès de E.E.P.A, Ecole européenne des Philosophies et Psychothérapie appliquées, pendant cinq années, l’obligent à faire un travail sur lui-même. Il obtient un diplôme de psychanalyste et pourrait s’en contenter. Il poursuit en se formant au métier de coach et s’associe à Philippe Bonargent qui développe un système de coaching collectif à travers un outil ludique proposé surtout aux entreprises “Résolution coaching”. La gestion de la problématique individuelle et collective n’est pas pour Christian Legrand une opposition mais bien une complémentarité car on ne peut dissocier l’homme du groupe et vice-versa. Aujourd’hui, cet expert manage son temps entre des interventions pour Résolution coaching, en entreprise, des cours de psychothérapie qu’il dispense depuis son adresse lilloise, rue des Tours, et la mise en place de l’arrivée d’un institut de coaching dont il sera le directeur dès le début 2012. Sans cesse se remettre en question et avancer sur l’infinie complexité de la gestion des hommes anime Christian d’une passion certaine.

Un institut reconnu mondialementJ’ai rencontré le créateur de Coaching ways, Max Meulemans, et son concept m’a tout de suite plu. Il s’est avéré que ma connaissance du monde de l’entreprise et des besoins professionnels en coaching, alliée à mes diverses formations correspondent à ses attentes. Ce nouveau challenge me plaît beaucoup. Le programme est pertinent, adapté et modulable, concret.” Déjà, à la suite du salon Créer, des inscriptions sont en cours d’étude car il faut auparavant présenter des qualités requises : “s’engager dans ce genre de formation signifie que l’on accepte de se dépasser, pour certains ça peut être déstabilisant même si en fait, rien ne sort du groupe.” Parmi les élèves, des directeurs de ressources humaines qui profitent d’un DIF, des personnes en reconversion professionnelle, des professionnels du secteur paramédical qui souhaitent compléter leurs connaissances… La formation dure un an plein, de février 2012 à fin janvier 2013, sur dix modules de 2 jours, une fois par mois, soit en 21 jours, en week-end. L’essentiel des clefs du coaching est instruit dans un lieu bucolique : le centre du Haumont à Mouvaux. De quoi allier l’utile à l’agréable. “Six enseignants interviennent et apportent la théorie qui représente un tiers de la formation, les deux tiers étant des mises en pratique. L’expérimentation a lieu au sein même du groupe. Nous apportons la boîte à outils et certaines techniques peuvent être approfondies en dehors de cette formation car chacun réagit de façon différente et peut avoir plus d’inclinaison pour telle ou telle méthode. Mais l’essentiel est présenté : la posture de coach et c’est bien ce qui m’a séduit dans cette approche que j’estime pragmatique.” Enfin, à la fin du cursus, un examen détermine ou non la maîtrise des acquis et apporte la très sérieuse certification ICF ou ECA, organismes réputés et reconnus internationalement qui cadrent la profession et la structurent. Coaching ways semble présenter de nombreux atouts. Après avoir ouvert à Bruxelles, au Luxembourg, en Suisse et à Montpellier, elle devient accessible aux Nordistes grâce à une programmation en week-end et sur un site accueillant, au coeur de la métropole lilloise.