valenciennes

La BGE Hauts de France a souffléses dix bougies

Publié dans l'édition Nord N. 8414 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La BGE a pour vocation d’aider les personnes qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. C’est l’un des trois grands opérateurs du programme régional “Je crée en Nord-Pasde- Calais” pour le conseil et la formation, aux côtés des chambres de commerce et d’industrie et des chambres de métiers. Elle apporte des conseils personnalisés et des formations à la carte pour trouver ou enrichir son idée de création d’entreprise, faire le point sur ses compétences, mener son étude de marché, établir son business plan, trouver des financements pour son projet de création ou de reprise d’entreprise, maîtriser ses outils de gestion, choisir le statut juridique, fiscal et social qui convient.
Philippe Chrié vient de créer QM4, une entreprise spécialisée dans les accessoires pour motos et 4×4. Il n’aurait jamais osé se lancer sans la BGE. Il témoigne : “La couveuse de la BGE m’a permis de me consacrer à ma recherche de clients, c’est une source permanente de soutien. A 45 ans, je devais me reconvertir, j’ai pu passer doucement du statut de salarié à celui d’indépendant.” La couveuse permet à de nombreux créateurs d’apprivoiser le monde de l’entreprise sans prise de risque.

CitésLab peut vous aider à créer votre entreprise.CitésLab est un dispositif national initié par la Caisse des dépôts et consignations, en partenariat avec des organismes dédiés à la création d’entreprise. Ainsi, sur le Valenciennois, le poste est porté par la BGE et financé par Valenciennes Métropole et la Région. Stéphanie Morel, la responsable du projet à la BGE Hauts de France, décrit le dispositif : “Mon territoire d’action comprend 18 villes pour 41 quartiers classés ‘politique de la ville’. Mon but est d’aller au-devant des habitants afin de promouvoir la création d’entreprise, d’activité. Pour cela, en plus des permanences et des entretiens en face-à-face, des ateliers d’émergence ou sur des thèmes spécifiques sur la création d’entreprise, comme ‘l’auto-entrepreneur’ ou ‘entreprendre au féminin’, ont été mis en place. Parallèlement à cela, je rencontre les partenaires de l’action sociale et de l’insertion présents sur les quartiers afin de leur faire connaître le dispositif et de faire le relais avec les habitants. Ainsi, des ateliers sont proposés directement dans les maisons de quartiers, épiceries solidaires ou à l’initiative des communes.” Dans le cadre du CitésLab, est également organisée – et ce, plusieurs fois par an – la Quinzaine de la création d’entreprise, en deux temps. La première semaine, le Bus de la création d’entreprise se déplace sur les quartiers (une demi-journée par quartier) afin d’informer des personnes qui n’ont pas connaissance des moyens pour entreprendre mais qui, en revanche, peuvent avoir une idée ou un projet de création ou de reprise d’activité. Puis, la deuxième semaine, des ateliers spécifiques sont proposés toujours au sein des quartiers. Ainsi, en 2011, 160 personnes ont été rencontrées et le dispositif a permis la création de 21 entreprises.