PREMIÈRE PIERRE D’UN INVESTISSEMENT DE 11 MILLIONS D’EUROS

Le norvégien Marine Harvests’ancre à Boulogne

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8355 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le projet a longuement mûri depuis le 11 avril 2006, date à laquelle Marine Harvest avait marqué son intérêt pour ce foncier libéré par Comilog. Le groupe norvégien, qui représente 25% de la production mondiale de saumon d’élevage, a finalement décidé de s’engager dans un investissement de 11 M€ – sans compter les équipements – pour renforcer son activité de filetage de poisson et sa position sur les segments de marché “libre-service” et “produits élaborés”. La première pierre a été posée le 11 juin par Jo Dekeyser, PDG de Marine VAP Europe, en présence du député-maire Frédéric Cuvillier, du président du conseil régional Nord-Pas-de-Calais, Daniel Percheron, du président de la CCI Côte d’Opale, Jean-Marc Puissesseau, et du sous-préfet Daniel Rouhier. “Le site boulonnais, explique Jo Dekeyser, s’est imposé en raison de ses atouts logistiques, de l’offre de ses services mutualisés, de la concentration d’opérateurs effectuant la même activité, ou encore de l’image porteuse d’un port de pêche.”

Une longue histoire à Boulogne. Implantée sur une parcelle de 23 300 m² permettant des extensions futures, cette unité de 7 300 m² entrera en service au printemps 2012. Elle comprendra un bâtiment principal (production, conditionnement, stockage, bureaux et locaux sociaux), une zone technique (chaufferie, installations frigorifiques), et un parking de 100 places. Le PDG, Jo Dekeyzer, s’est fixé comme objectif d’ici trois ans de doubler le chiffre d’affaires de Marine Harvest Boulogne (70 M€ en 2010) et d’ajouter 100 emplois à un effectif actuel de 188. La multinationale est en effet déjà présente à Boulogne avec l’ancienne salaison Coppin, devenue en 1997 Les Mareyeurs boulonnais, qui a été par la suite rachetée successivement par le groupe Pieters, Fjord Seafood et Pan Fish avant de devenir en 2007 Marine Harvest Boulogne, dirigée par Jean Deterre. Marine Harvest Boulogne est spécialisée dans le filetage et la découpe en portions de saumon, mais aussi de poisson blanc (grenadier, cabillaud, panga, lieu noir…), commercialisées essentiellement en barquettes sous atmosphère modifiée.

 Une base avancée en France. Au-delà, la division Marine VAP Europe, qui rassemble toutes les activités européennes à haute valeur ajoutée en aval du groupe Marine Harvest, comprend 11 sociétés dont 6 situées dans le nord et l’ouest de la France. Au total, Appetit’Marine (Dunkerque), Boulogne, Kritsen (Landivisiau, Châteaulin et Poullaouen), Lorient, Rennes, Rolmer (Vendée), qui emploient 1 100 salariés, ont réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 290 M€ (dont 85% grâce au saumon). La France est en effet le premier marché de la division, avec 45% des ventes, devant la Belgique (20%). Les produits sont commercialisés frais, fumés ou surgelés et se déclinent en de nombreuses gammes qui vont du poisson entier jusqu’aux plats cuisinés.

Une usine soucieuse de l’environnement. La nouvelle unité, conçue dans un souci d’économie d’énergie, prévoit notamment l’utilisation de groupes froids à la place des circuits d’eau ouverts, l’isolation thermique des bâtiments, ainsi que la récupération de l’énergie issue de la fonte de la glace. De même, environ 2 000 heures annuelles sont consacrées à la formation des collaborateurs, dont 40% pour améliorer la sécurité au travail