UN NOUVEAU PORTAIL INTERNET POUR L’APAF

Un outil au service d’ambitions grandissantes

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8359 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Entre la plasturgie et le territoire d’Artois Comm., c’est une vieille histoire d’amour qui a démarré il y a quelques décennies. Dans ces conditions, pas étonnant que l’Apaf ait choisi de réunir ses membres entre Bruay-la-Buissière et Béthune pour présenter un nouvel outil multimédia.

En préambule de cette soirée, Richard Wojcieszak, président de l’Apaf, a planté le décor et a évoqué les challenges qui se profilent : “La France se place à la 5e place mondiale en matière de plasturgie. La région Nord-Pasde- Calais se classe au 3e rang national, derrière Rhône-Alpes et Pays de la Loire. Cette filière économique pèse 10 500 emplois dans notre région. Le souhait est d’aller plus loin et de briguer le leadership français.” L’état des lieux laisse apparaître que l’Apaf dispose des moyens de ses ambitions. On recense dans les deux départements pas moins de 250 transformateurs de matériaux et, parmi eux, 96% sont des TPE et PME. Ces dernières rassemblent un large éventail des métiers et montrent toute la diversité et l’intérêt de cette filière. Derrière ces entreprises, l’Apaf prône le jeu collectif et chacun tire dans le même sens. Les partenaires de l’Apaf viennent de divers horizons. Ainsi, outre des professionnels, on note aussi des universités, des centres d’expertise et de recherche, des structures de formation, des institutionnels. Ce terreau fertile laisse augurer de belles perspectives et l’Apaf planche ardemment sur l’avenir. Veille technologique, évolution du marché, présence sur les salons internationaux, diagnostics portant sur d’éventuelles diversifications, conseil en matière de ressources humaines, évolutions réglementaires, essor à l’international, soutien à la formation, appui en matière de diversification et d’ouverture à de nouvelles compétences… : l’Apaf s’inscrit sur tous les fronts et apporte ses services dans de multiples secteurs, accompagnant les professionnels de la plasturgie dans l’évolution de leur entreprise.

Territoire compétitif. A ce titre, Alain Wacheux, président d’Artois Comm. , a livré quelques pistes sérieuses de développement. “Il faut renforcer le partenariat public/ privé. La filière doit être soutenue, il faut lui proposer les outils d’anticipation, d’organisation, de mise en réseau. Dans un monde où la mondialisation entraîne une concurrence exacerbée, il faut se distinguer et innover. Les matières plastique nouvelles générations, issues de l’agriculture, représentent une alternative importante qui doit permettre de qualifier notre territoire.”

Un autre élément permet d’entrevoir sereinement le futur de la filière. Il s’agit de l’existence du Pôle d’excellence plasturgie au sein duquel l’Apaf fait figure de référence. “Nous avons privilégié le guichet unique. Les entreprises y trouvent leur compte car elles s’appuient sur un référent unique”, a expliqué Benjamin Massart, chargé de mission au sein de l’association.

Dans le même temps, l’Apaf collabore avec d’autres pôles tels que Maud ou i-Trans. Cet investissement, dans son ensemble, permet aux industriels concernés de demeurer à la pointe de la technologie et de renforcer leur compétitivité.

Soutien renforcé. Pour accroître son efficacité en matière de service rendu aux entreprises, l’Apaf a décidé de mettre en place un nouveau portail Internet. Confié à l’agence Audace, ce nouveau support web se veut plus proche des membres, plus intuitif, plus réactif… “Il constitue une vitrine de notre filière et surtout une boîte à outils pour nos adhérents. Il remplit six grandes fonctions en ce qui concerne la recherche et l’innovation, les ressources humaines, les performances industrielles, la mise en réseau, l’essor à l’international ou l’accompagnement sur les salons. Pour l’ensemble de ces domaines, il doit apporter des réponses rapides et concrètes. Sur ce site, chaque entreprise dispose de sa propre page et d’un compte privé”, souligne Benjamin Massart. Cette plate-forme recense également l’ensemble des métiers et procédés de transformation. Sa vocation est aussi de séduire les jeunes et de les amener vers les professions de cette filière.