Transports Style, analyser sa performance dans le temps

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8367 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La Gazette. Pourquoi participezvous à ce challenge ?

Philippe Genty. J’ai hésité à participer par crainte de mobiliser beaucoup de temps et de documents pour répondre. L’organisatrice m’ayant rassuré, le temps de préparation était finalement infime, eu égard à la qualité des enquêtes. Les deux aspects, commercial et financier, étaient intéressants. En effet, bénéficier d’une étude analytique de l’entreprise par un organisme extérieur est précieux, ainsi que le retour des clients par rapport à l’entreprise. Le questionnaire est très bien construit.

En quoi votre entreprise est-elle performante ?

Il est difficile de répondre. A mon sens, la performance s’établit à plusieurs niveaux et nécessite pour la mesurer la mise en place d’objectifs et de buts à atteindre. On peut être performant économiquement, mais pas socialement, et techniquement dépassé. Or, de plus en plus, et notamment dans notre profession, de nouveaux indicateurs, tels que l’environnement, entrent en ligne de compte. Je peux donc affirmer que je serai performant lorsque j’aurais atteint un bon équilibre entre ces différents points. Seule l’augmentation du chiffre d’affaires ou des résultats ne peut être assimilée à une performance. Il me semble important de rappeler que la performance est éphémère et qu’elle nécessite une attention journalière auprès de tous les acteurs : salariés, clients et fournisseurs. Nos collaborateurs participent à cette quête par un retour hebdomadaire d’informations sur le ressenti client et la performance économique de l’entreprise.

Quels enseignements pensezvous retirer de votre participation ?

J’attends un effet miroir sur la perception du service apporté à nos clients, et également sur l’aspect financier. En tant que pilote d’avion et chef d’entreprise, j’aime comparer les deux attitudes : je suis seul à prendre les décisions stratégiques, voire vitales, et parfois il est rassurant de savoir que je suis le bon cap. En fonction du retour, je mettrai en oeuvre des points d’améliorations car, bien entendu, toute performance est perfectible. J’envisage d’ailleurs de participer tous les deux ans à ce challenge afin de mesurer notre performance dans la durée car, comme l’indique le slogan, “la performance se mesure dans le temps !”