Seconde édition du salon régional de la plasturgie à Ruitz

Le Pôle régional veutdévelopper les synergies

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8389 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’Apaf est une association rayonnant sur les deux départements du Nord et Pas-de-Calais et fédérant des entreprises, chercheurs, centres techniques et de formation, des représentants du monde scolaire et universitaire… Tout ce petit monde s’est retrouvé pour le second salon régional de la plasturgie le 6 octobre dernier, au coeur de la zone industrielle de Ruitz, dans le Village d’entreprises. Il faut dire que sur ce site, les porte-drapeaux de la plasturgie se trouvent un peu chez eux, tant les acteurs de la filière sont nombreux sur le territoire d’Artois comm. D’ailleurs, l’Apaf puise ses racines sur ce secteur géographique. Une quarantaine d’exposants (10 de mieux qu’en 2010, ndlr) ont participé aux échanges et parmi eux, de nombreuses PMI ayant pu démontrer leur savoir-faire, entre autres en rotomoulage, thermoformage, injection mais aussi en maintenance, à plus de 200 visiteurs. Une affluence conforme aux prévisions des organisateurs. “Nous progressons par rapport à l’an dernier et c’est de bon augure. Le succès de ce salon prouve qu’il existe une dynamique, une synergie autour de notre domaine d’activité, pour lequel nous nous classons au 3e rang national”, explique Benjamin Massart, chargé de mission au sein de l’Apaf. Et l’objectif reste bien entendu de rattraper ceux qui trustent les deux premières places, respectivement les régions Rhône-Alpes et Pays de la Loire. La création du Pôle régional plasturgie, qui se structure autour de l’Apaf, va dans ce sens. Et l’une de ses traductions est, bien entendu, la création de ce salon.

Un forum pour échanger. Véritable vitrine, ce dernier a logiquement mis en exergue le savoir-faire de ces industriels qui, bien souvent, par l’entremise de l’Apaf, parviennent à travailler ensemble sur des projets d’envergure. Ce tissu dense, qui accorde une place prépondérante à la recherche et développement, brille d’ailleurs par sa prédisposition à innover et s’adapter à l’évolution du marché. Dans ce cadre, ils sont accompagnés par l’Apaf qui effectue une veille permanente, tant sur le plan juridique qu’au niveau des concurrents nationaux et internationaux.

Le Nord-Pas-de-Calais possède en son sein plus de 250 entreprises spécialisées dans cette branche et – fait rare – tous les procédés de transformation des matières plastique sont représentés. Cette diversité constitue une richesse que l’Apaf s’évertue à préserver. Cette seconde édition du salon s’est muée également en un véritable rendez-vous d’affaires. “Les professionnels, qui ont la tête dans le guidon toute l’année, peuvent se croiser et prendre le temps de discuter. Cela provoque une émulation positive et cet échange d’idées peut aboutir sur des projets concrets et constructifs. Nous sommes aussi parvenus à attirer des chefs d’entreprise venus de Belgique et de Picardie, qui ont la volonté de travailler avec certains de nos membres. Ainsi, nos partenaires ont pu profiter de cette journée pour enregistrer des commandes, développer des relations commerciales”, souligne Benjamin Massart.

Une filière structurée à tous niveaux. L’Apaf, par ce type d’opération de relation publique, exprime aussi sa volonté de séduire le jeune public. En effet, la plasturgie, secteur rimant avec innovation, offre un large panel de métiers et en conséquence de multiples possibilités de carrières et débouchés. Cette branche emploie plus de 10 000 salariés en région Nord-Pas-de-Calais et l’avenir de la filière repose aussi sur la capacité à attirer, recruter et former. Dans ce domaine, l’organisme professionnel s’appuie sur les lycées Dégrugillier d’Auchel et Beaupré d’Haubourdin qui assurent des formations dans ce domaine. En parallèle, des événements sont proposés à destination des collégiens et lycéens en quête d’orientation. Ainsi, le 13 octobre dernier, une porte ouverte était proposé au lycée Dégrugillier d’Auchel.

De l’apprentissage aux services aux industriels, aucun n’aspect n’est laissé au hasard.