Partenariat entre l’Institut d’étudespolitiques de Lille et le conseilgénéral du Pas-de-Calais

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8403 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Avoir envie de “faire Sciences-Po Lille”, ça commence au collège.Dans les périodes difficiles, il faut miser sur l’éducation, sur l’enseignement et diversifier les perspectives qui peuvent être offertes à la jeunesse.” Cette affirmation de Dominique Dupilet, président du conseil général du Pas-de-Calais, résume l’esprit de la convention de partenariat avec l’Institut d’études politiques (Sciences-Po) de Lille.
Débuté à titre expérimental lors de l’année scolaire 2010-2011 avec 5 collèges du Pas-de-Calais, ce partenariat, désormais étendu à 15 établissements, vise plusieurs objectifs. Le plus important d’entre eux est de faire passer le message. “Un élève, même issu d’un milieu social modeste, peut prétendre un jour s’asseoir sur les bancs de l’IEP, à la condition bien entendu que son niveau scolaire soit bon.” Comme l’exprime son directeur adjoint, Yannick Loiseau, Sciences-Po Lille a ainsi l’ambition de “démocratiser de plus en plus son recrutement et de se tourner de plus en plus tôt vers les générations qui garniront ses rangs demain”. Le conseil général du Pas-de-Calais, en adéquation avec cette approche, se déclare heureux d’accompagner cette initiative qui aura “l’immense mérite de pousser des élèves à faire de longues études” explique Françoise Rossignol, vice-présidente chargée de l’éducation.

La réalité du partenariat. Concrètement, ce partenariat va se traduire par l’organisation régulière de rencontres entre des étudiants de l’IEP volontaires (une trentaine) et les collégiens concernés (environ 150). Au cours de ces réunions, les jeunes vont plancher ensemble avec leurs professeurs respectifs sur de grands sujets ayant trait à l’Union européenne. On peut aisément imaginer la richesse des échanges à venir, notamment dans le domaine de l’apprentissage des langues. Les meilleures copies seront récompensées en juin 2012 et les lauréats auront le plaisir de visiter Amsterdam. Les établissements concernés sont les collèges Marie-Curie, Charles-Péguy à Arras, Pierre- Daunou à Boulogne-sur-Mer, Paul-Langevin à Sallaumines, Louis-Pasteur à Oignies, Paul- Verlaine à Saint-Nicolas-lès- Arras, Pierre-Mendès-France à Arques, Jean-Jacques-Rousseau à Carvin, Vauban à Calais, Albert-Camus à Outreau, Langevin- Wallon à Grenay, Jean- Zay à Lens, Maurice-Piquet à Isbergues, de l’Esplanade à Saint-Omer et Léonard-de-Vinci à Carvin. Le conseil général du Pas-de-Calais accompagne financièrement cette initiative à hauteur de 15 000 €.