Les vœux de Philippe Rapeneau , président de la communaut é urbaine d’Arras

“Être solidaire avec chacundes habitants du territoire”

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8417 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les travaux engagés par la CUA. Lors des voeux, Philippe Rapeneau n’a pas souhaité dresser une liste exhaustive des projets passés, mais adresser à son prédécesseur “ses félicitations et surtout ses remerciements pour l’ensemble du travail entrepris. L’année 2011, à bien des égards, aura été une année de grandes mutations et de concrétisation de nombreux projets, un grand cru”. Le maitre mot est solidarité, “entre communes, entre territoires urbains et ruraux, envers les acteurs publics et privés, solidaires des partenaires associatifs, et avec chacun des habitants du territoire”. Cette solidarité, c’est aussi la réforme territoriale qui va amener la communauté urbaine à plus de 100 000 habitants en 2013 : “sans mariage forcé, tous ceux qui nous rejoindrons l’auront fait volontairement”.
Au-delà de l’emploi qui est une priorité pour la CUA, le niveau des investissements est maintenu. “Outre, l’achèvement du pôle nautique de l’entrée Nord avec l’ouverture d’Aquarena, du stade d’eaux vives, la réalisation du bassin d’eau plate et des jardins du Val de Scarpe, le travail engagé est poursuivi dans la trame verte et bleue, la restauration des berges de la Scarpe canalisée, du Crinchon et des marais de Fampoux, ainsi que le plan de boisement.” Les différentes rénovations urbaines sont également bien engagées.

Les affaires “courantes” à la CUA. Outre les travaux en cours, le président de la CUA est attentif aux retombées des Jeux olympiques avec la base arrière de Saint-Laurent-Blangy et à l’attractivité du territoire dès l’ouverture du Louvre-Lens en décembre, il évoque là le projet de rénovation d’Artois Expo avec la CCI Artois. Les compétences classiques de la communauté ne sont pas oubliées : “Pour assurer un développement harmonieux du territoire nous devrons, en 2012 comme par le passé, maintenir notre politique en matière de logement, d’accession à la propriété et de lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique. Permettre l’accès au haut débit informatique à chacun, permettre des déplacements plus aisés notamment avec les modes de transport doux. L’ouverture du nouveau réseau de bus permettra à tous, urbains et ruraux, l’accès aux transports en communs avec une politique tarifaire incitative et juste.
Un dernier mot pour appeler de tous ses voeux la concrétisation du pôle métropolitain de l’Artois et du Douaisis qui “réunira les 900 000 habitants des agglomérations du Béthunois, du Douaisis, de l’Arrageois, de Lens, de Liévin, de Noeuxles- Mines, d’Hénin-Carvin et d’Osartis-Marquion dans une réflexion commune de nos politiques en matière de transport, d’attractivité touristique et culturelle mais aussi d’eau, de santé, d’enseignement supérieur et de recherche”.