L’Apaf réunissa

L’opération séductionauprès des jeunes se poursuit

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8421 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Travaillant sur le design, les étudiants ont présenté leur projet devant les professionnels de la filière.

Travaillant sur le design, les étudiants ont présenté leur projet devant les professionnels de la filière.

Industriels spécialistes de la plasturgie, partenaires (centres de formation et techniques, collectivités), financeurs… se sont retrouvés au Bowling, avenue de Bruay-la-Buissière, pour le traditionnel échange convivial de début d’année de l’Apaf (Association plasturgie Artois Flandres). Dans son propos de bienvenue, le président de cette organisation professionnelle, Joseph Wojcieszak, est revenu sur les faits marquants de l’année 2011. Il a ainsi évoqué les efforts pour faciliter l’émergence d’initiatives concernant l’usage du plastique dans le secteur du bâtiment et dans la production de plastiques végétaux, porteuses de débouchés nouveaux. Joseph Wojcieszak a aussi évoqué le lancement du nouveau portail et le succès du Salon de la plasturgie qui s’est tenu en octobre 2011 au Village d’entreprises à Ruitz.
Il a également parlé des perspectives et présenté le cap à maintenir pour cette année 2012, placée sous le signe de la crise : “Plus que jamais, nous devons être soudés et fédérés derrière les projets. C’est le seul moyen de résister.”
Labellisée depuis septembre 2011 “grappe d’entreprises” par la Datar, l’association souhaite plus que jamais jouer la carte du collectif entre ses différents partenaires.
Le programme d’actions pour 2012 a été établi. Au niveau de la recherche et de l’innovation, différentes journées technologiques vont être déclinées autour de différents thèmes : composites, plasturgie et développement durable…
En matière de performance industrielle, différents sujets, tels que la gestion des flux dans les ateliers, le thermoformage…, seront abordés au cours de déjeuners.
L’axe formation sera articulé autour de trois grands temps forts. Tout d’abord, une animation aura lieu du 19 au 25 mars pendant la Semaine de l’industrie. Par ailleurs, l’Apaf continue de proposer un accompagnement personnalisé des entreprises dans la mise en oeuvre de leur plan de formation. Enfin, une action collective sur l’implication du personnel sera programmée.

Engagé sur de multiples axes. L’association va également poursuivre son investissement à l’international. Elle sera notamment présente, pour le compte de ses membres, sur divers salons au titre d’exposant ou visiteur (JEC Composites à Paris du 27 au 29 mars, Fakuma en Allemagne du 16 au 20 octobre et Midest à Paris du 15 au 18 novembre). L’Apaf a aussi planifié des missions dans divers pays, comme la Tunisie, l’Algérie, la Turquie et le Maroc.
A noter également que l’organisation professionnelle veut continuer de développer un dispositif d’accompagnement de ses membres sur la question de l’intelligence économique. Veille sur les marchés, recherche de nouveaux débouchés, protection des brevets… sont autant de sujets qui peuvent être passés au crible.

Promouvoir la filière. Afin de valoriser la filière plasturgie, l’Apaf collabore étroitement avec les lycées Dégrugillier d’Auchel et Beaupré d’Haubourdin. La sensibilisation du jeune public s’est effectuée également dans le cadre d’un rapprochement avec l’Esaat à Roubaix. Une classe de BTS de cet établissement a ainsi travaillé sous l’angle du design. Le sujet est souvent mal connu des industriels qui restent des transformateurs de matières premières. Par conséquent, l’Apaf a souhaité montrer aux professionnels de la filière les possibilités qui s’offrent à eux en la matière par le biais d’un concours. Ainsi, six groupes d’élèves ont développé chacun un produit au format numérique. Le fruit de ce travail a été restitué le 2 février dernier, comme le souligne Thibaut Defever, chargé de mission au sein de l’Apaf : “Dans un premier temps, 12 projets ont été créés. Six ont été retenus et ils constituent des produits emblématiques du savoir-faire de la filière régionale. Ce jeudi 2 février, les membres présents ont pu élire le prototype le plus innovant.” Nina Billi, Léa Rodriguez et Christelle Claise ont remporté le premier prix avec leur idée de porte-crayon, intitulée le Plastic One. L’objet virtuel des lauréats sera matérialisé prochainement puisqu’il sera produit et distribué aux membres de l’Apaf.