Réhabilitation

Un hôtel de luxe à Valenciennesen 2014 !

Publié dans l'édition Nord N. 8424 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

L’hôpital général sera transformé en hôtel multi-étoilé.

L’hôpital général sera transformé en hôtel multi-étoilé.

La restauration respectueuse de l’ancien hôpital du Hainaut s’avère comme une évidence de développement économique, culturel et social. C’est une nouvelle ère pour la ville et sa région.
En effet, au-delà du renouveau patrimonial, ce sera pour la ville un véritable moteur en termes d’image et de développement économique, touristique et culturel. En offrant à Valenciennes un nouvel espace de vie, ce lieu d’exception lui procurera également une nouvelle dynamique commerçante. En la rendant encore plus attractive, ces nombreuses opportunités ouvrent des perspectives favorables à l’embellie économique de la ville.
Après une construction actée en 1751, l’inauguration a eu lieu en 1767 avec, pour occupants, l’hôpital et l’armée. La réalisation de cet édifice d’une longueur de 117 m pour un espace exploitable de 32 000 m², est à mettre au crédit des ingénieurs des Ponts et Chaussées. “Un bâtiment formidable, résistant au temps grâce à la qualité de sa conception”, a souligné Dominique Riquet, député-maire de Valenciennes.

Vide depuis 2009. L’occupation bicéphale durera plus d’un siècle et demi avec en temps de guerre une prise en main totale de l’espace par l’armée de 1816 à 1818, avec une utilisation unique comme hôpital militaire. Deux incendies ont ravagé sa toiture en 1793 et 1940 durant des faits de guerre.
Au début du XXe siècle, l’hôpital civil a enfin réussi à occuper l’ensemble des lieux mais sa dégradation au fil des années a causé du souci pour tous les élus valenciennois. “Il fut plus dur d’évacuer les malades de cet hôpital général que sans doute l’édification de cet hôtel du Hainaut ! précisa Dominique Riquet. Les derniers occupants ont quitté les lieux le 13 janvier 2009 pour rejoindre des établissements d’accueil qui se construisaient dans le même temps”, ajoute le maire.

Un Gantois à Valenciennes. Christian Peretti, président du conseil de surveillance du CHV, quant à lui se souvient “qu’en 1989, Jean-Louis Borloo, en visitant le quartier des Canonniers, a de suite eu la volonté de transformer cet espace en profondeur. Je le remercie pour sa gestion visionnaire de notre ville. De même, je tiens à préciser que rien n’obligeait le CHV à exiger d’un repreneur un tel respect du lieu. Nous aurions pu réaliser une opération patrimoniale mais il ne m’a pas fallu longtemps pour convaincre Philippe Jahan, directeur du CHV, pour élaborer un cahier des charges à la hauteur de ce magnifique bâtiment.”
La Financière Vauban, investisseur belge, est aux manettes de la réalisation de cet hôtel de luxe, spécialiste dans les programmes immobiliers de prestige. A ses côtés, les cabinets d’architectes Maes et Régis Martin, spécialisés dans les monuments historiques. Enfin, il fallait un exploitant à la hauteur du projet : le Groupe SLIH dirigé par Jean-Claude Kindt, pour la partie hôtelière. A l’actif de ce groupement : l’Hermitage Gantois et l’Hôtel Alliance, tous deux à Lille, ainsi que d’autres réalisations prestigieuses en France et à l’étranger.