2ES ATELIERS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DES DGS À LOOS-EN-GOHELLE

Quelles innovations en matière d’urbanisme ?

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8423 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

“La participation de l’habitant générera de l’intelligence collective, de la citoyenneté et de la qualité dans le vivre-ensemble.” Joseph Pietrzyk, président de l’union régionale Nord-Pas-de-Calais du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT).

“La participation de l’habitant générera de l’intelligence collective, de la citoyenneté et de la qualité dans le vivre-ensemble.” Joseph Pietrzyk, président de l’union régionale Nord-Pas-de-Calais du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT).

Organisée en partenariat avec l’Institut national spécialisé d’études territoriales (Inset) de Dunkerque que dirige Sylvie Guillet, sa directrice, cette rencontre professionnelle se tiendra symboliquement sur le site de l’Ecopole de Loosen- Gohelle, ville pilote dans ce domaine et dont le maire, faut-il le rappeler, se nomme Jean-François Caron, conseiller régional d’Europe Ecologie Les Verts. En effet, emblème de la reconversion d’un territoire par la culture, le site du 11/19 est devenu un espace de production d’intelligence et d’émotion qui a vu naître un grand nombre de créations et qui, occasionnellement, est l’endroit où l’on s’efforce de penser la transformation de la société. Exemples : Michel Rocard y était l’invité de la journée de réflexion sur la durabilité à l’épreuve du concret, le 28 janvier 2011. Et quelques jours plus tard, le 17 février 2011, ce sont les premiers Ateliers du développement durable qui s’y tenaient.

“De nouveaux modes de gouvernance”. L’an dernier, c’est la démocratie participative placée sous le thème “Regards croisés” qui était au centre des débats et réflexions : “L’habitant a-t-il la parole ? Est-il réellement associé aux projets de sa ville, de son territoire ?”. “Aujourd’hui, les DGS souhaitent poursuivre les premières réflexions élaborées l’an dernier, explique Joseph Pietrzyk, président de l’union régionale Nord-Pas-de-Calais du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT). En effet, l’humain et son existence dans une société et un monde en mutation posent la problématique du comment innover et imaginer de nouveaux modes de gouvernance dans la construction de projets ? Dans le droit-fil de l’édition 2011 où nous nous interrogions sur la place de l’humain au coeur du développement durable, le Grenelle II de l’environnement nous interpelle sur la nécessité d’accompagner l’urbanisme réglementaire d’un urbanisme de projet, mettant en évidence l’approche collective et partagée dans laquelle la participation de l’habitant générera de l’intelligence collective, de la citoyenneté et de la qualité dans le vivre-ensemble.” Directeur général des services de la ville de Loos-en-Gohelle, Thibault Gheysens ajoute : “Dans l’élaboration des outils actuels de l’urbanisme, schémas de cohérence territoriale (Scot), plans locaux d’urbanisme (PLU) et projets d’aménagement et de développement durable (PADD), les collectivités se trouvent de plus en plus confrontées à la nécessité de faire le lien entre, d’un côté, la cohérence du projet collectif, véritable projet de ville, projet de vie et de vivreensemble, pour des habitants experts de leur quotidien et de leurs villes, et, de l’autre côté, les contraintes réglementaires de documents juridiquement opposables. Et à cela s’ajoute la nécessaire préservation de la biodiversité, patrimoine vivant, sur nos territoires, au centre d’une approche patrimoniale et paysagère.”

Territoire cohérent, attractif et durable. Lors de cette journée professionnelle, il s’agira d’une certaine manière d’aborder l’urbanisme de façon innovante pour un développement du territoire cohérent, attractif et durable. C’est ainsi que de nouvelles cultures de projet, la mise en place de dispositifs participatifs pour améliorer le vivre-ensemble et la prise en compte de la dimension territoriale et environnementale mettront en lumière les opportunités offertes par le Grenelle de l’environnement pour le décideur qui souhaite pratiquer l’urbanisme avec une approche différente. “Et si l’urbanisme réglementaire, dans l’élaboration des Scot, des PLU et des PADD se mettait au service d’une culture de projet et d’une transformation rationnelle et qualitative de notre territoire ?” s’interroge Joseph Pietrzyk.
La “durabilité” sera donc mise à l’épreuve du concret à travers les témoignages et les différentes expérimentations présentées lors de cette journée, dont l’objectif est d’apporter des idées et des outils nouveaux. Et présenter un grand intérêt, tant conceptuel qu’opérationnel, aux nombreux DGS et cadres territoriaux toujours très nombreux à apprécier ces Ateliers du développement durable.