Le Crédit du Nord et le palais des Beaux- Arts signent une nouvelle convention

Publié dans l'édition Nord N. 8348 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Joël Girre, directeur régional du Crédit du Nord, Catherine Cullen, adjointe au maire de Lille, déléguée à la culture, et Alain Tapié, conservateur en chef du palais des Beaux-Arts de Lille.

Joël Girre, directeur régional du Crédit du Nord, Catherine Cullen, adjointe au maire de Lille, déléguée à la culture, et Alain Tapié, conservateur en chef du palais des Beaux-Arts de Lille.

Pa r t e n a i r e s depuis près de 15 ans, le Crédit du Nord et le palais des Beaux-Arts de Lille ont signé une nouvelle convention pour les années 2011 à 2013. Ce mécénat porte sur des projets de soutien à l’exposition Boilly (du 4 novembre prochain au 6 février 2012), d’aide à l’acquisition (l’Etude pour l’Empereur Auguste faisant fermer les portes du temple de Janus a été acquise en 2010, avec l’aide du Fonds régional pour l’acquisition des musées) ou à la restauration, ou encore tout autre projet qui trouvera une cohérence dans la politique du Crédit du Nord, notamment en favorisant l’accès du musée à différents publics. “Nous nous rangeons du côté de l’avis des conservateurs : ils nous font des propositions, en fonction de leurs choix artistiques et scientifiques, pour utiliser au mieux les fonds de notre mécénat”, explique Eric Lhôte, directeur de la communication au Crédit du Nord, qui souligne aussi les très bonnes relations humaines entre les dirigeants des deux structures,un élément important de ce mécénat.

 En ce qui concerne l’accès du musée à différents publics, les opérations à mettre en place sont en cours d’élaboration. Dans la droite ligne des directives récentes à destination des musées de France, cette démarche séduit le Crédit du Nord qui y voit la possibilité de faire des actions citoyennes et de créer du lien entre la culture et des publics qui ne vont pas naturellement au musée.

 La banque nordiste accompagne aussi le LaM, dont elle est mécène depuis le milieu des années quatre-vingt. Elle y intervient en direct mais aussi en tant que membre de l’association Regards et Entreprises. En septembre 2010, elle avait aussi reconduit un partenariat de mécénat pour trois ans. Une belle fidélité aux structures muséales régionales.