Création d’entreprise :de gros efforts à fournir…

La CCI Côte d’Opale accueillait au début du mois Philippe Vasseur, président de la CCI régionale, venu présenter le plan régional de création, de transmission et de reprise d’entreprise (PRCTE). Le dispositif mis en place par le Conseil régional est le second après celui qui a couvert la période 2002/2009. Réduite (2010/2013), la nouvelle période doit voir naître 20 000 nouvelles entreprises contre 15 000 lors du précédent plan. Sur la Côte d’Opale, les mauvais chiffres poussent les autorités consulaires à faire...

SeaFrance attend la délivrance :Liquidation ou coopération ?

La der des der ? Lundi prochain, le tribunal de commerce de Paris dira si l’offre de la scop est recevable et si les conditions de reprise de l’entreprise Sea France sont réunies par les promoteurs du projet de coopérative. Dans ce cas de figure, ce sera la plus grande scop de France. Une expérience à regarder de près dans ces temps économiquement troublés.... Ce serait une...

Une bouffée d’oxygène pourles créateurs et repreneurs

Les aides régionales aux chômeurs créateurs d’entreprise sur l’arrondissement de Béthune ont été remises le 18 novembre 2011 au Village d’entreprises de Ruitz. Ce dispositif, connu sous le sigle DRAC, a permis d’accompagner 29 projets et d’injecter plus de 44 000 euros dans le tissu économique local.

Deux entreprisesà “haute qualité sociale”

Les deux sociétés intermédiaires Habitat actif et Cré’actif qui, depuis huit ans, agissent pour l’emploi, la formation et l’insertion professionnelle dans le Boulonnais, sont désormais hébergées dans un nouvel espace de 400 m² au Portel, inauguré le 2 décembre. Au total, les deux entreprises emploient 40 salariés.

La Fédération française dubâtiment Artois fait le festival

Au-delà de son remarquable programme cinématographique, le 12e Arras Film Festival, qui s’est déroulé du 4 au 13 novembre, est une exceptionnelle opportunité pour les entreprises d’organiser des réceptions autour de la projection d’un film en avant-première.

“Mettre mon expérience à mon profit”

Depuis quelques mois, Frédéric Isart a repris la cordonnerie Mister Minit dans laquelle il a travaillé pendant de nombreuses années. Un métier qu’il a découvert suite à une réorientation professionnelle et qui est devenu une passion.