AU TRAVERS D’UNE CONVENTION à FINALITE “POLITIQUE”

SeaFrance entre abordageet sabordage

Les multiples rebondissements de “l’affaire”
SeaFrance tiendront décidément la région en
haleine jusqu’au bout. A quelques jours du
dépôt définitif des offres auprès du tribunal de
commerce de Paris, la tension fut à son comble
à Calais. Les assemblées générales se sont
succédé, la mobilisation des salariés est grande,
une manifestation s’est déroulée le 10 décembre
dernier et les acteurs publics ont pris position
en faveur du projet de SCOP. Quid de la suite
des événements ? Une lettre du directoire aux
administrateurs judiciaires explique bien des
choses. Verbatim.

16
Vous devez être connectés pour visualiser cet article