Du 14 au 16 octobre à Skema Business School Lille

Le transmanche ouvreune nouvelle page de son histoire

La compagnie maritime SeaFrance, filiale à
100% de la SNCF, a cessé d’exister. C’est la
fin d’une entreprise phare de la Côte d’Opale
qui a employé jusqu’à 1 800 personnes. Un
aboutissement dont le Calaisis n’avait pas
besoin avec déjà 16% de chômage : courant
janvier, 880 salariés vont recevoir leur lettre de
licenciement. Le territoire avait pourtant vu se
profiler cette catastrophe annoncée mais n’a pas
su réagir avant. Un coup dur pour une région
de surcroît divisée dans l’épreuve, notamment
par la multiplication des intervenants : acteurs
publics (Etat, Région, EPCI, villes, CCI…) et
privés (DFDS, LDA, Eurotunnel…), organisations
syndicales (CFDT majoritaire, CGT, CFTC , CGC) et
collectif de salariés non syndiqués.

8
Vous devez être connectés pour visualiser cet article