Les 10 ans de La Piscine à Roubaix

SeaFrance bouge toujours

Il faudra jouer les prolongations. Les lettres de
licenciement sont envoyées aux 890 salariés
pendant que les représentants de ces derniers
négocient le PSE, le troisième en deux ans.
Indemnités légales, supra-légales, la SNCF
coemployeur, vices de forme… La défense
s’organise à Calais. Les prochaines semaines
verront la vente des actifs de la compagnie
maritime. Trois navires sur quatre sont sur
le marché. Eurotunnel et la SCOP restent en
course pour leur acquisition et leur exploitation
pendant que LDA /DFDS met les bouchées
doubles pour occuper le plus vite possible le
le terrain. Les pouvoirs publics, quant à eux,
subissent la pression des salariés…

9
Vous devez être connectés pour visualiser cet article